Loiret : le personnel d'un lycée de Gien testé au covid-19 après l'apparition d'un foyer de contagion

Entre 60 et 80 personnes, membres du personnel du lycée professionnel Marguerite Audoux, à Gien dans le Loiret, vont être testée au covid-19 ce 21 janvier. Après l'apparition d'une vingtaine de cas en très peu de temps, deux classes ont été placées à l'isolement.

Des tests antigéniques vont être pratiqués parmi le personnel du lycée professionnel Marguerite-Audoux de Gien. Photo d'illustration
Des tests antigéniques vont être pratiqués parmi le personnel du lycée professionnel Marguerite-Audoux de Gien. Photo d'illustration © Catherine AULAZ / MAXPPP

Le lycée professionnel Marguerite-Audoux de Gien, dans le Loiret, a fait l'objet d'une attention accrue ces derniers jours. En effet, comme le confirme le rectorat du Centre-Val de Loire, plusieurs personnes, élèves ou membres du personnels, ont été contaminées par le coronavirus responsable du covid-19 en très peu de temps. Au total, une vingtaine de personnes sont concernées, entre les cas positifs et les cas-contacts qui doivent désormais s'isoler.

Deux classes à l'isolement

Par précaution, deux classes ont été placées à l'isolement. L'une devrait réouvrir dès le vendredi 22 janvier, l'autre à partir du 25. "Les cas positifs et les cas-contacts concernent essentiellement le personnel administratif, qui peut travailler à distance", note le rectorat. Le proviseur-adjoint du lycée, cas-contact, se retrouve ainsi obligé de télétravailler durant quelques jours.

Ce 21 janvier, des tests antigéniques devraient avoir lieu parmi le personnel volontaire, entre 60 et 80 personnes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation