Le Loiret étend son réseau d'auto-stop grâce à Rézo Pouce

Déjà existant dans le Montargois, Rézo Pouce s'installe sur le territoire du PETR Forêt d'Orléans-Loire Sologne. Il permet de mettre en lien les auto-stoppeurs et les conducteurs. Une solution de mobilité nécessaire pour le milieu rural.
155 panneaux comme celui-ci ont été installés sur tout le territoire du PETR Forêt d'Orléans-Loire-Sologne.
155 panneaux comme celui-ci ont été installés sur tout le territoire du PETR Forêt d'Orléans-Loire-Sologne. © France 3 Centre-Val de Loire

Vous les avez déjà peut-être vus sur le bord des routes. De petits panneaux représentant un pouce vert. C'est le logo de Rézo Pouce, une communauté organisée et sécurisée d’auto-stoppeurs pour le milieu rural. Née dans le Tarn-Garonne, elle est portée par la société coopérative du même nom, qui vient de fusionner avec Mobicoop.

Petit à petit, ce réseau maille le Loiret. Existant depuis deux ans dans le Montargois, le dispositif se lance ce week-end sur le territoire du PETR Forêt d’Orléans-Loire Sologne. Cela représente quarante-neuf communes, d'Aschères-le-Marché jusqu’à Cerdon, au sud de la Loire. Ce samedi (10 juillet), les premiers panneaux ont été inaugurés à Jargeau. Au total, 155 pancartes ont été installées.

De l'auto-stop sécurisé

En allant sur le site internet ou sur l'application, l’auto-stoppeur cherche l’adresse d’un des arrêts. Il attend, moins de 10 minutes selon Rézo Pouce, sous un panneau qu’une voiture s’arrête. Ces points de rendez-vous ont été choisis pour être des lieux de passage sécurisés. "L’autostoppeur est visible, il y a de l’éclairage, peut-être un banc", détaille Mathilde Kerrien, chargée de mission développement durable au PETR Forêt d'Orléans-Loire Sologne. 

L’inscription sur la plateforme internet sert à sécuriser la pratique. Pour être reconnus, les conducteurs auront, par exemple, un macaron sur leur pare-brise. "Les utilisateurs remplissent une charte de bonne conduite. Ils doivent fournir leur carte d’identité", explique Mathilde Kerrien. Mais le risque zéro n’existe pas.

C’est la responsabilité de chacun : est ce que je monte dans une voiture qui est affiliée Rézo Pouce ou pas ? On ne sait pas sur qui on tombe. Mais si une personne est inscrite, on peut se dire que c’est quelqu'un de bienveillant.

Mathilde Kerrien, chargée de mission développement durable au PETR Forêt d'Orléans-Loire Sologne.

Une mobilité alternative

L’installation de ce réseau répond, selon les élus, à un manque de solution en matière de transports réguliers. "C’est une bonne alternative en attendant le train ou des bus plus réguliers", admet Sophie Héron, le maire de Jargeau. "Le nombre de bus Rémi n’est pas suffisant. Ils passent très tôt le matin, tard le soir. Les gens qui ont besoin d’aller chez un spécialiste ou les jeunes qui veulent profiter des lieux culturels à Orléans, ils ne veulent pas y rester la journée complète".

Pour Philippe Vacher, maire de Seichebrières et président du PETR, Rézo Pouce peut s'adresser aux jeunes. "Quand on est dans un milieu rural, vous n’avez aucun moyen de transport, mis à part les parents", assure-t-il.

L’inscription et l’utilisation du réseau est gratuite. Reste maintenant à faire découvrir ce service pour qu'il se développe. Des animations seront organisées tout le mois de juillet. Pour l’instant, près de soixante personnes se sont inscrites, selon le PETR. 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mobilité économie transports