Loiret : deux cagnottes pour aider les parents d'Albino, 8 ans, fauché par une voiture

Albino, 8 ans, est décédé jeudi 17 décembre après avoir été fauché par une voiture au Malesherbois. Deux cagnottes ont été créées par solidarité avec les parents : l'une par une avocate proche de la famille et l'autre par les parents d'élèves de l'école de l'enfant.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Lionel Vadam

"Cela ne ramènera pas le petit ange", mais la solidarité s'organise dans le Loiret. Deux cagnottes ont été créées ces derniers jours, après l'accident ayant provoqué la mort d'Albino, 8 ans, sur la commune nouvelle du Malesherbois mercredi 16 décembre. Comme le rapporte France Bleu Orléans, le jeune enfant a été fauché par une voiture sur la RD24, et est décédé le lendemain matin à l'hôpital Necker de Paris.

Un véritable choc dans les alentours de Malesherbes, dans le nord du Loiret. Une cagnotte a ainsi été créée par les parents d'élèves de l'école Château-Vignon, où l'enfant était scolarisé, avec l'accord de la famille. Une cagnotte pour "pour lui rendre un dernier hommage avec nos moyens", explique son initiatrice Aurore Bova sur le groupe Facebook "<3 Malesherbes <3".

Elle-même se décrit comme une "maman déchirée" :

On s'est posé la question : une plaque, des fleurs... Mais la famille m'a répondu, peut être mieux une cagnotte pour pouvoir fleurir sa tombe régulièrement.

Aurore Bova sur Facebook

La cagnotte a finalement été mise en ligne, au-delà des parents, "pour permettre à d'autres personnes [...] de pouvoir montrer leur soutien ou de lui rendre un dernier hommage".

Aider à payer les frais d'obsèques

Une autre cagnotte, cette-fois destinée spécifiquement à aider les parents à "assumer les frais d'obsèques" de l'enfant, a été créée par Emmeline Plets Duguet, connaissance de la famille, nous apprend France Bleu. Une cagnotte que cette avocate de Pithiviers demande de "diffuser le plus largement possible" sur Facebook.

Ce dimanche matin, les deux cagnottes cumulaient déjà plus de 180 participations. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité accident faits divers