L’affaire Caroline Marcel, étranglée sur les bords du Loiret en 2008, officiellement transférée vers le pôle judiciaire spécialisé dans les "cold case"

Publié le Mis à jour le

Le meurtre de la joggeuse Caroline Marcel, tuée le 22 juin 2008 sur les bords du Loiret à Olivet vient d'être transféré vers le pôle judiciaire dédié aux crimes non-élucidés créé en mars 2022. La juge d'instruction orléanaise s'est dessaisie du dossier ce jeudi 9 Juin 2022.

C’est ce que l’on appelle un "cold case" : une affaire non élucidée après plusieurs années d’instruction sans aboutissement judiciaire. L’affaire Caroline Marcel, tuée il y a 14 ans sur les bords du Loiret à Olivet, en a toutes les caractéristiques et est la première affaire du Loiret transférée vers le nouveau pôle du parquet de Nanterre dédié à ces crimes.

C’était le souhait de la Procureure de la République Emmanuelle Bochenek-Puren, qui a requis le 11 mai 2022 le dessaisissement du pôle criminel d’Orléans au profit de ce nouveau pôle national.

Le parquet d’Orléans souhaite permettre que cette affaire soit suivie par des personnels spécialisés, qui porteront un attention renouvelée aux pistes d’investigations déjà explorées localement et en ouvriront de nouvelles, mobiliseront des techniques d’investigation particulières de grande complexité et favoriseront de potentiels rapprochements d’affaires

Communiqué de presse du Parquet d'Orléans

Le juge d’instruction orléanais en charge de l’affaire disposait d’un mois pour statuer sur ces réquisitions et rendre une ordonnance de dessaisissement. C'est chose faite ce jeudi 9 juin 2022.

Permettre aux cold-cases "de rester vivants judiciairement et d'offrir une réponse aux victimes"

Annoncé en janvier dernier, Le pôle judiciaire dédié aux crimes sériels ou non –élucidés a pour but de permettre aux "cold cases" "de rester vivants judiciairement et d'offrir une réponse aux victimes", expliquait le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, au moment où le décret d'application était publié.

Rattaché à la cours d’appel de Versailles, à Nanterre, il prévoit de se saisir de 241 dossiers d’affaires non résolues dont 173 crimes et 68 crimes en série. Trois juges d’instruction travailleront en permanence à l’avancée de ces affaires.

Une affaire sans suspect

C’est donc possiblement l’espoir pour les proches de Caroline Marcel de voir enfin la vérité éclater après 14 ans d’enquête infructueuse. Le 23 juin 2008 au matin, le corps de cette mère de famille de 45 ans était découvert dans le Loiret à Olivet, près du sentier de la Mothe Saint-Avit. Elle avait été tuée la veille alors qu’elle effectuait son jogging quotidien, étranglée avec un t-shirt.

Plusieurs pistes ont été explorées par les enquêteurs mais n’ont jamais conduit à la désignations d’un suspect. La nuit durant laquelle le corps de la joggeuse a été partiellement immergé dans le Loiret a également amoindri les chances de retrouver des indices. En outre, aucune trace ADN suffisante n’a pu être exploitée, y compris au cours de nouvelles analyses diligentées en 2018 et en dépit de l’évolution des techniques scientifiques.

Pour tenter de faire avancer l’affaire, le meurtre de Caroline Marcel avait également été mis en avant lors de l’émission "Appels à témoins" diffusée sur M6 en janvier 2022. La diffusion du programme avait alors été suivie de multiples signalements qui n’ont, eux non plus, pas permis à l’enquête d’aboutir.