Plan de soutien à l'économie locale: à Olivet, bons d'achats ou encore exonération d'occupations du domaine public

Après le muguet racheté à un fleuriste de la ville pour distribuer aux Ehpad (valeur: 1 200€), les plants commandés à 3 horticulteurs olivetains pour fleurir la commune (valeur: 10 000€), la ville d’Olivet continue son plan de soutien à l'économie locale.

© France 3 Centre

Le plan de soutien au commerce olivetain a commencé

Inconcevable, pour Matthieu Schlesinger le maire d'Olivet, de laisser les commerces dans la difficulté face à la crise du Covid. "Dans quelques jours, il n'y aura plus de dispositifs d’aide d’urgence déployés par l’État. C'est à ce moment que les difficultés économiques vont commencer" C'est aussi à ce moment là que la ville intervient. "Nous avons lancé un grand plan de soutien des commerces et du pouvoir d'achat des olivetains".

Opération "Coup de pouce": des bons d'achats pour consommer localement

A partir du 15 juillet jusqu'au 15 septembre, 1 250 bons d'achats d'une valeur de 20€ seront utilisables chez une cinquantaine de commerçants de la commune. 

Le but ? Leur permettre de récupérer un peu de trésorerie mais également à certaines familles de retrouver du pouvoir d'achat. Certaines, car toutes les familles olivetaines ne pourront pas bénéficier des coupons. 

Pour qui ? Pour pouvoir les retirer au Centre communal d'action sociale d'Olivet (le lundi, de 13h30 à 17h30, et le jeudi, de 8h30 à 12h30), vous devez répondre à certaines conditions de ressources. Si le quotient familial de votre foyer se situe entre 711 et 1000 euros, vous aurez 20€ d'offerts. S'il est inférieur à 700€, c'est double coupon: 40€. "Toute personne au minima sociaux a normalement un quotient inférieur à 710 et pourra en bénéficier".  Avec justificatif à amener lors du retrait.
L'occasion de découvrir ou redécouvrir nos commerçants, artisans, acteurs économiques de tous horizons.

Cet engagement municipal fort permettra de réinjecter plus de 25 000 € localement. 

Une mesure pour relancer l’économie locale financée par la ville grâce à une subvention qui sera versée au CCAS. "Nous voulions donner un peu d'air à des familles fragiles ou fragilisées par la crise sanitaire, explique le maire d'Olivet. 25 000€ cela peut paraitre peu comparé à des grosses villes, à une région ou à l'Etat mais à notre échelle, c'est énorme !" 

Des bons d'achat, mais pas que !

Cette opération coup de pouce s'inscrit dans un plan plus global de sauvetage de l'économie locale. La mairie participe à l'effort commun pour relancer l'économie en abandonnant, en plus, certaines de ces recettes: fini les droits de place jusqu'à la fin de l'été et droit de terrasse pour 2020. C'est ce que l'on appelle l'exonération du domaine public. "Les vendeurs ne paieront pas leur place sur le marché jusqu'à la fin du mois d'août et pour les restaurants ou cafés, c'est terrasses offertes jusqu'au mois de décembre".  C'est une somme de 10 000€ en moins pour la commune.

Ca, c'était pour les commerces. Mais Olivet ne pense pas qu'à eux. Pour les familles, la mairie renonce à augmenter les tarifs des cours du conservatoire ainsi que de tous les accueils périscolaires et de restaurations. "Tous les ans, nous augmentons nos tarifs en fonction de l'inflation, mais cette année nous avons décidé de ne rien toucher. Nos charges vont augmenter mais nous ne demanderons pas plus aux familles en septembre". Une perte estimée à 20 000€. 

Au total, la mairie a déboursé près de 65 000€ pour faire face à la crise sanitaire et aider ses habitants. Prochaine étape: le lancement du plan de mandat d'investissement. Plusieurs chantiers vont voir le jour sur le territoire communal et faire travailler plusieurs entreprises. La ville d'Olivet n'a pas fini de faire parler d'elle. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société consommation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter