CARTE. Quels sont les 17 points de rassemblement contre la réforme des retraites en Centre-Val de Loire ?

Publié le
Écrit par Thomas Hermans .

Ce jeudi 19 janvier, l'intersyndicale appelle à une journée de grève et de manifestation, pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. Dans la région, 17 rassemblements sont prévus.

Traditionnellement, la France se mobilise rarement autant que face à un projet de réforme des régimes de retraite. Ce fut le cas en 1995, quand le projet d'Alain Juppé fut retiré face à l’ampleur de la colère des Français. Colère également en 2010 contre la réforme Woerth. Mais cette fois, pas de miracle : l’âge de départ a été repoussé de 60 à 62 ans.

Ce jeudi 19 janvier, l’intersyndicale appelle à la mobilisation contre la réforme du gouvernement, qui souhaite à nouveau repousser l'âge de départ, de 62 à 64 ans. "On a tous les signes d’une forte mobilisation", a constaté ce dimanche 15 janvier Gilles Lory, secrétaire régional CFDT, sur le plateau de France 3 Centre-Val de Loire. Il cite notamment le succès de la pétition, lancée en ligne par l’intersyndicale, qui a déjà récolté 400 000 signatures, en date de ce 16 janvier.

"Réformer les retraites, c'est comme tenter de démontrer que la Terre est plate"

Pour Gilles Lory, l’accumulation des difficultés actuelles peut jouer sur "un phénomène de ras-le-bol" de la population. Même son de cloche du côté de David Sempé, délégué départemental Solidaires dans le Loiret : "Tout le monde a compris qu’il n’y a aucune raison de faire cette réforme, que tout le monde va devenir pauvre à la retraite." Pour lui et pour les autres syndicats, il n’y a pas de discussion possible :

Notre revendication, elle est très simple, c’est le retrait pur et simple de cette réforme. Il est hors de question qu’il y ait un report de l’âge de la retraite. Il n’est pas question de négociations ou d’amendements.

David Sempé, délégué départemental Solidaires Loiret

Sur le marché de Tours ce dimanche, l’équipe de France 3 n’a ainsi rencontré aucun soutien à la réforme, alors que syndicats et associations tractaient dans les allées. "On veut la retraite avant l’arthrite, scandait Pierre Jouan, secrétaire de la section PCF de Tours. L’espérance de vie d’un ouvrier en bonne santé, c’est 64 ans. On va profiter de quelle retraite en étant cassé, en ayant donné sa vie au patron et au travail ?" Repousser l’âge de départ, "c’est comme tenter de démontrer que la Terre est plate : c’est absurde, irrationnel, idéologique", abonde Philippe Arnaud, de l’association altermondialiste Attac.

Quelle poursuite ?

En Centre-Val de Loire, 17 rassemblements sont prévus ce jeudi 19 janvier, dans chaque département. Visualisez sur notre carte le point de mobilisation le plus proche de chez vous.

Dès le lendemain, le 20 janvier, l'intersyndicale se réunira au niveau national, et au niveau régional. Objectif : décider de la poursuite de la mobilisation. "Il ne faut pas se leurrer, ça passera pas un durcissement du mouvement, parce que le gouvernement a décidé la confrontation", assume David Sempé. Qui annonce des "actions plus punchy" à venir. Même si "tout dépendra du succès de la mobilisation" de ce jeudi.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité