Centre National Chorégraphique d'Orléans : Twenty-seven perspectives et “Jeunes Gens Mödernes” en janvier

Twenty-seven perspectives, la nouvelle création de Maud Le Pladec / © Konstantin Lipatov
Twenty-seven perspectives, la nouvelle création de Maud Le Pladec / © Konstantin Lipatov

Pour ce début d'année 2019 le Centre Chorégraphique d'Orléans (Loiret) propose deux créations : Twenty-seven perspectives, la dernière création de la chorégraphe Maud Le Pladec et le Festival "Jeunes Gens Mödernes"

Par Elsa Cadier


Twenty-Seven perspectives, la dernière création de Maud Le Pladec sur la Scène nationale d’Orléans 


La chorégraphe Maud Le Pladec, directrice du Centre Chorégraphique National d'Orléans propose sa dernière création Twenty-seven perspectives les 10 et 11 janvier à la Scène Nationale d'Orléans et le 17 janvier à Bourges à la Maison de la culture. Sur scène, un groupe de onze danseurs de nationalités différentes (chilienne, américaine, russe, hollandaise,...) s'exprime sur une "page blanche"  :

Contrairement à mes habitudes, j'ai commencé cette fois par les gens, par la danse, par qui allait performer sur le plateau et j'ai imaginé le groupe sans même imaginer la scénographie avant. J'avais envie de commencer quelque chose de nouveau, parce que c'est aussi la première pièce du Centre Chorégraphique. C'était une page blanche.", affirme Maud Le Pladec.


Eric Soyer, qui a signé les lumières et la scénographie, a imaginé une page blanche qui se recourbe, un espace minimaliste et qui propose deux ornementations qui font appel à la musique. Celle de Schubert et la huitième symphonie, "L'inachevée" sur 27 variations créées par Pete Harden et interprétées par les onze danseurs.

•Twenty-seven perspectives, les 10 et 11 janvier, 20h30, Scène Nationale d'Orléans. 


Le festival "Jeunes Gens Mödernes" du 31 janvier au 2 février

Le Centre Chorégraphique National d'Orléans créée cette fois l'événement avec un nouveau festival "Jeunes Gens Mödernes". Partis de ce mouvement musical et culturel français post-punk appelés les "Jeunes Gens Mödernes" dans les années 1980, on y retrouve entre autres Etienne Daho, Elli Medeiros, Marquis de Sade, Artefact, Taxi Girl,... 

Une exposition, présentée pour la première fois à la galerie du jour Agnès B. en 2008 et créée par Jean-François Sanz ouvrira le bal de l'événement (vernissage le 31 janvier) avec photos, extraits de films et affiches de ces artistes.

L'idée est d'être sur une transversalité entre la musique et la danse, en proposant à des artistes qui ne sont pas forcément issu de la danse de créer des chorégraphies, des soirées cabarétiques ou des concerts performés. Nous avons aussi laissé carte blanche à certains artistes comme Yelle, à qui on a demandé de s'occuper de la dernière soirée du festival, ajoute Maud Le Pladec.


La programmation

. Jeudi 31 janvier :
18h30 au CCNO, début de l'exposition "Des Jeunes Gens Mödernes"
19h30 au CCNO Performance State Of de Gerard and Kelly
21h30 à l'Astrolabe, DJ set techno house Chloé + DJ Vivi (première partie)

.Vendredi 1er février :
14h30 à 18h30 et 19h30 à 22h au CCNO, exposition Des Jeunes Gens Mödernes
20h30 au CCNO : concert littéraire, Fleurs du Mal de Frànçois Atlas

.Samedi 2 février :
14h30 à 18h30 et 19h30 à 22h au CCNO, exposition Des Jeunes Gens Mödernes
19h au Théâtre d’Orléans : performance musicale et nocturne Fruits of labor de Miet Warlop
20h30 au CCNO, une soirée en 3 mouvements Step by step avec Yelle, Julien Tiné, Maud Le Pladec

►www.ccn-orleans.com




 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

toute l'actu Danse

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus