Documentaire. "Suspendus sur nos rêves", une rencontre intime avec le cheval, sa force et sa sensibilité

Champion, cavalier, entraîneur, soigneur équin ou médiateur animal, ils sont unanimes lorsqu'il s'agit de définir la relation unique qui se lie entre l'animal et l'humain. Un duo en osmose basé sur la confiance mutuelle mis en lumière par Caroline-Puig-Grenetier.

Des gravures de chevaux et de femmes datant de plus de 22.000 ans ont été découvertes près de Nîmes dans le Gard par une équipe d'archéologues de l'Inrap. Des profils de chevaux réalisés sur de petites plaquettes de calcaire gréseux. L'être humain et le cheval ont un passé commun, ils ont partagé le travail des champs, des forêts et des mines, traversé les guerres et des moments forts de l'Histoire.

De nos jours, nous les retrouvons le plus souvent sur des hippodromes, dans les haras, les centres équestres, sur les parcours de saut d'obstacles, dans les écuries et les pâturages. Ils font la notoriété du prestigieux Cadre noir de Saumur et travaillent à l'ancienne dans les vignes du Bourgueillois en Touraine. On s'attend bien moins à les croiser dans les couloirs d'un Ehpad à Bourges et pourtant !

Les bienfaits de la médiation animale

Élodie Mandler a rencontré son cheval Up alors qu'elle était jeune cavalière. Un trotteur réformé qui aurait dû connaître un destin moins heureux. Le premier essai n'a pas été concluant, mais elle l'a pris quand même sur un coup de tête doublé d'un coup de cœur. Un sentiment d'empathie, une lecture intuitive de l'autre. Il n'aimait pas trop l'humain et le contact, il semblait blasé, mais avec patience et travail, il est devenu le meilleur ami des personnes âgées.

Depuis dix ans, Élodie grandit et évolue auprès de son cheval. Il lui a fait comprendre qu'elle avait tort sur beaucoup de choses, beaucoup de sujets, il lui a permis de mûrir dans sa vie professionnelle, mais aussi dans sa vie personnelle.

"Je trouve que le cheval, c'est un guide spirituel"

Élodie Mandler, médiatrice équine

Un constat positif qui lui a donné l'envie de partager ces bienfaits avec les résidents de l'Ehpad Taillegrain dans le Cher où elle exerce son métier d'aide-soignante. Une fois par mois, elle propose des séances de médiation équine qui valorisent l'autonomie physique et psychique des personnes âgées. Une interaction qui donne le sourire et qui devient vite contagieux !

durée de la vidéo : 00h01mn17s
Une fois par mois, elle propose des séances de médiation équine qui valorisent l'autonomie physique et psychique des personnes âgées. Une interaction qui donne le sourire et qui devient vite contagieux ! ©France Télévisions
 

Le cheval est un animal médiateur qui aide à s'affirmer, à gagner en confiance et en estime. Il permet aussi de se poser et de canaliser son énergie. Un moment suspendu, une récréation hors du temps, hors les murs où plus rien d'autre n'existe que cette relation unique entre Cette personne et Ce cheval.

Le cheval, par nature, évolue dans un monde silencieux. Une communication, essentiellement non verbale, qui va à la rencontre de l'autre au-delà des mots. Le cheval a cette capacité de ressentir les émotions du cavalier ou des personnes qu'ils vont croiser.

"L'homme et le cheval partagent des petits bouts d'essentiel, si rares, où il n'est nul besoin d'expliquer ce que l'on vit, ce que l'on fait, qui l'on est, ce que l'on veut. Juste être là, ensemble, et sublimer l'instant comme un moment d'éternité."

Parler cheval

Emma Puig est cavalière depuis qu'elle est toute petite. L'entendre parler des chevaux, c'est comme ouvrir un livre d'histoire et de se le laisser guider par une voix qui vous transporte ailleurs. Si elle en parle si bien, c'est parce qu'elle a noué une relation très particulière avec ses chevaux, Viking, le joueur et Vasco son confident, calme, doux et à l'écoute.

"Il me protège comme les parents protègent leurs enfants" "On a l'impression qu'il sait tout par sa sagesse."

Emma Puig et son cheval Vasco

L'équitation est le seul sport qui se pratique en duo avec un animal. Il faut être connecté, acquérir la confiance du cheval. Il faut du temps, beaucoup de temps, mais très peu pour la perdre. Ce sont des animaux imposants par leur morphologie, mais ils sont aussi très sensibles et très fragiles. Il faut faire attention et savoir se remettre en question.

"Il faut comprendre comment fonctionne un cheval, le cheval, il va pouvoir se donner sans contrainte et comme l'humain. L'humain qui est tout le temps dans la contrainte, il n'aura pas envie de donner l'effort et quand l'élève a compris ça, c'est plus facile de le faire fonctionner. Nous, on donne les grands axes, on essaie de faire comprendre et il faut que l'élève trouve la sensation, qu'il le sente, avec notre aide." Quentin Cros, Entraîneur Centre équestre d'Eculieu.

L'apprentissage est long, il est vrai, mais si riche d'enseignement.

Chevaux de champion

Karim Laghouag a découvert l'équitation à l'âge de huit ans. Champion olympique par équipe aux Jeux Olympiques de Rio avec Entebbe de Hus en 2016 et médaillé de bronze par équipes aux Jeux Olympiques d'été de 2020 à Tokyo avec Triton Fontaine.

"Lorsque Karim et son cheval se lancent au galop sur les parcours de cross les plus dangereux du monde, la confiance qu'ils ont tissée entre eux est leur plus précieux partenaire. Leur rempart pour se protéger."

Pour Karim, il faut avoir des réflexes de cheval pour monter convenablement. Être en symbiose avec son animal, ne faire qu'un comme le Centaure, mi-homme, mi-cheval. Comme dans un couple, il faut un respect mutuel, un partage et des concessions.

Quand le cheval a déjà eu un autre cavalier dans sa vie, il porte en lui son histoire dans son comportement et son langage. Son vieux cheval Punch connaît tellement Karim qu'il sait ce qu'il pense. Le cavalier ne doit donc pas trop anticiper son parcours pour ne pas donner de fausses informations.

"Je pense qu'il y a une énergie qui est transmise avec son cheval et aussi des mouvements qu'on ne contrôle pas."

Karim Laghouag

Une relation au cheval partagée par Jean Xhemal, Cavalier international, qui s'exprime aussi sur cette relation de symbiose.

"Si nous, on a peur, le cheval, il le ressent, j'en suis persuadé. C'est quand même notre vrai partenaire, il faut que les deux se comprennent et je suis sûr à 100% que si nous, on a des doutes, le cheval, au bout d'un moment, il va avoir des doutes." 

Un travail en confiance qui se fait sur la distance, en amont et qui donne au final des résultats en compétition. Un parcours sans erronée note quand cheval et cavalier sont en harmonie.

Aux petits soins

Parce qu'il ne faut pas les oublier, puisqu'ils sont essentiels au bien-être du cheval et par conséquent au bien-être des cavaliers : l’ostéopathe qui libère les blocages, le maréchal-ferrant qui adapte son ferrage à la morphologie du cheval et le groom qui s'applique au bien-être du cheval.

Un cheval heureux, cela se voit. Un bonheur qui insuffle un supplément d'âme. Un vent de liberté qui murmure à nos oreilles de venir danser avec lui au rythme des magnifiques musiques originales de Pierre Yves Lenik.

durée de la vidéo : 00h00mn47s
Un cheval heureux, cela se voit. Un bonheur qui insuffle un supplément d'âme. Un vent de liberté qui murmure à nos oreilles de venir danser avec lui au rythme des magnifiques musiques originales de Pierre Yves Lenik. ©France Télévisions

► Documentaire "Suspendus sur nos rêves, réalisé par Caroline Puig-Grenetier, produit par Nomade Productions et France 3 Centre-Val de Loire à retrouver ce jeudi 12 octobre à 23 h 10 et à revoir en replay sur france.tv.

L'actualité "Vos rendez-vous" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité