• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Le pouvoir de la maroufle” contre des affiches anti-PMA, une idée du centre LGBT+ d'Orléans qui séduit Valérie Damidot

Une affiche "PMA maintenant" à la marche des fiertés, à Paris - Photo d'illustration / © MAXPPP
Une affiche "PMA maintenant" à la marche des fiertés, à Paris - Photo d'illustration / © MAXPPP

Le Groupe Action Gay et Lesbien du Loiret a offert un petit coup de com' aux partisans de l'étendue de la PMA. Une initiative qui a ricoché jusqu'à une personnalité bien connue du petit écran. 

Par Yacha Hajzler

"Les anti-PMA ont des idées sur les familles qui datent des années 70. Recouvrons leurs affiches avec leur papier-peint préféré !" L'argument est moqueur, visuel, et il porte. A l'origine de l'idée, Christophe Desportes-Guilloux, secrétaire du Groupe Action Gay et Lesbien du Loiret. 
 

Les 70's dans la bataille


"Samedi, j'ai vu sur les réseaux sociaux qu'à Paris sortaient des affiches contre la PMA "sans père", à l'occasion de la fête des pères. Je me suis dit qu'on risquait d'en avoir aussi à Orléans" raconte-t-il. Le GAGL45 n'a pas l'intention de se lancer dans une guerre d'arguments, mais simplement de pouvoir répondre aux militants qui se demandent quoi faire face aux affiches. 
 
"Dire aux gens d'aller arracher les affiches, c'est compliqué. Ça peut être dangereux, et un peu sale aussi, on arrache et on laisse tout là. J'ai pensé : on a tous chez nous des restes de papier-peint dans un coin, on n'a qu'à proposer aux gens d'aller coller ça sur les affiches qui ne leur plaisent pas. L'idée a mûri."

Le dimanche soir, des affiches anti-PMA sont effectivement repérées rue de la poterne, à Orléans par des militants qui, comme le craignait Christophe Desportes-Guilloux, se blessent dans la manoeuvre d'arrachage. Il bricole alors un slogan, un visuel et prépare un petit montage qu'il partage sur les réseaux sociaux. 
 


"Le pouvoir de la maroufle"


Le coup de com' est vite repéré par le magazine Têtu, ce qui vaut au GAGL45 plus de 260 likes, et plus de 70 partages. Et quelques commentaires, dont un qui n'est pas passé inaperçu... Valérie Damidot, ancienne présentatrice de l'émission D&CO, et très appréciée par la twittosphère, valide totalement l'idée. 
 
"Je reprends la formulation de Nicolas Sarkozy : je pense que si à 50 ans, on a une idée validée par Valérie Damidot, on a réussi sa vie" s'amuse franchement le militant. 

Seule petite frustration : ce grand coup de com' porte sur une action entièrement virtuelle, "alors que c'est tellement difficile de communiquer sur ce qu'on fait vraiment", regrette le secrétaire."Mais je comprends mieux comment d'autres font de la com, on apprend comme ça !" 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus