L'Université d'Orléans toujours sans président après deux mois de tractations

Les votes se suivent et se ressemblent : aucun candidat ne parvient à se faire élire à la tête de l'université d'Orléans. Un blocage qui commence à faire grincer des dents.

Le campus de l'université d'Orléans.
Le campus de l'université d'Orléans. © MAXPPP

Deux mois que la situation est dans l'impasse. Le 29 janvier, le conseil d'admnistration de l'université d'Orléans a une fois de plus échoué à élire le nouveau président. Un administrateur provisoire a même dû être nommé début janvier pour assurer les affaires courantes, et tenter d'apaiser la situation.

Le président sortant, Ary Bruand, avait décidé le 21 janvier de ne pas se représenter. Son éventuelle mise en examen dans une affaire de détournement de fonds publics, sur laquelle il sera fixé le 25 février, était dans tous les esprits. Mais son remplaçant Eric Blondel n'est pas parvenu plus que lui à obtenir au vote la majorité absolue, nécessaire dans ce cas de figure.

Deux candidats restent en lice pour le prochain vote, fixé au 4 février. Selon nos confrères de France Bleu, le représentant de la métropole, Florent Montillot, a appelé à "une seule candidature de compromis".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société politique