Loiret : à l'usine Orangina de Donnery, les employés en grève pour leurs salaires

Publié le
Écrit par Romain Bizeul .

Dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, les salariés d'Orangina Suntory demande une augmentation afin de faire face à l'inflation. Faute d'être entendus, les 4 sites de productions français sont bloqués, dont celui de Donnery, dans le Loiret, ce 6 décembre 2022.

Depuis 5 heures, ce 6 décembre 2022, l'usine Orangina Suntory de Donnery dans le Loiret est totalement bloquée. "Dans le contexte d'inflation actuel, on demande l'augmentation des salaires", explique Xavier Sirop, délégué CFDT du site de Donnery. "Environ 70 personnes sur les 180" du personnel de l'usine serait en grève devant l'usine, selon le syndicaliste.

Depuis décembre et le début des négociations annuelles obligatoires, les salariés d'Orangina Suntory France Production revendiquent de meilleures conditions salariales pour les 4 sites de production français. "Sur Paris [où se tiennent les négociations du groupe], ça se passe très mal. Ils ne veulent pas jouer le jeu sur les salaires", continue Xavier Sirop.

Les salariés d'Orangina doivent pouvoir faire face à l'inflation.

Xavier Sirop, délégué syndical CFDT à Donnery dans le Loiret

Si la direction d'Orangina leur propose certes une hausse de salaire, celle-ci n'est pas considérée suffisante par les syndicats. "On demande 7,5 % d'augmentation en janvier et 2 % en avril. Pour le moment, ils ne veulent pas aller jusque-là. Quand on voit qu'ils vont reverser 150 millions d'euros aux actionnaires, on considère que ce n'est pas normal", pointe le délégué CFDT. 

Une réunion doit avoir lieu avec la direction à 9 heures. Mais quoi qu'il en soit, Xavier Sirop l'assure : "L'usine sera bloquée au moins jusqu'à 5 heures du matin demain." Sur les 3 autres sites de production du groupe, les salariés sont également en grève.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité