Loiret : un enfant de cinq ans entre la vie et la mort, ses parents en garde à vue

Un enfant de cinq ans a été hospitalisé dans un état critique dans la soirée du samedi 16 janvier à Olivet, près d'Orléans. Ses parents ont été interpellés et sont toujours en garde à vue.

C'est l'un des riverains de cet immeuble d'Olivet qui a donné l'alerte, ce samedi 16 janvier.
C'est l'un des riverains de cet immeuble d'Olivet qui a donné l'alerte, ce samedi 16 janvier. © France 3 / A. Rigodanzo

Plusieurs heures après les faits, il reste plus de zones d'ombres que de certitudes dans le drame qui s'est noué ce samedi 16 janvier en fin d'après-midi, dans un bloc d'habitation de l'avenue du Loiret, à Olivet. Tout commence, selon des sources policières, par un appel passé à la police municipale par un habitant de l'immeuble. D'après ce dernier, quelque chose de grave se passe chez ses voisins : il entend des cris, des coups dans les murs, dans les portes.

L'alerte donné par un voisin

Le voisin en question, un homme qui occupe cet appartement avec sa compagne et deux enfants, l'un de cinq ans et l'autre de 4 mois, sort en appelant à l'aide. Quelques minutes plus tard, les secours et la police découvriront l'aîné de la famille inconscient chez leurs voisins du dessus, qui semblent l'avoir recueilli.

A l'arrivée de la police, la mère, le beau-père et le plus jeune enfant sont en revanche introuvables. L'enfant de cinq ans est immédiatement emmené au centre hospitalier régional d'Orléans, puis transporté à l'hôpital pédiatrique de Clocheville à Tours. Ce dimanche matin, son pronostic vital est toujours "très engagé".

A 18h50, la brigade anti-criminalité interpelle la mère du jeune garçon aux urgences du centre hospitalier d'Orléans. Le beau-père, lui, est retrouvé sur le parking des urgences pédiatriques, avec le bébé de 4 mois dans les bras. Les deux parents ont été placés en garde à vue tandis qu'une enquête a été lancée pour éclaircir les circonstances du drame. Le bébé de 4 mois, quant à lui, a été placé sur ordonnance du parquet.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence famille société