• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : réactions après l’incendie de Notre Dame de Paris

Le passants dans l'incompréhension devant le terrible incendie qui a ravagé la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. / © MaxPPP
Le passants dans l'incompréhension devant le terrible incendie qui a ravagé la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. / © MaxPPP

Des orléanais et des touristes de passage expriment leur avis  24 heures après dans "c'est vous qui le dites".

Par Flavien Texier

Les images de la catastrophe ont fait le tour du monde à la télé et sur les réseaux sociaux : la cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par les flammes lundi soir. L'incendie a pris alors que des travaux étaient en cours sur le toit. Un terrible sinistre finalement circonscrit ont annoncé les pompiers peu avant 10 heures mardi matin.

Les premières flammes ont été signalées lundi vers 18h50 sur la partie arrière de la cathédrale qui était alors recouverte d'échafaudages. Rapidement, l'incendie a pris une ampleur inouïe et une heure après, la flèche s'est effondrée.

"Ces travaux correspondaient à un énorme programme de restauration d'environ 150 millions d'euros", a précisé Michel Picaud, président de l'association des amis de Notre Dame de Paris sur France Info, "avec cet incendie, ce montant sera sans doute multiplié par deux, trois quatre ! Difficile à dire. La première flèche avait été retirée au moment de la Révolution mais elle avait été reconstruite par l'architecte Viollet-le-Duc au XIXe siècle". La charpente en revanche était d'origine. Elle était constituée de troncs en chêne de plus de 800 ans. 
 

 

Qui est propriétaire ?

Notre-Dame, monument le plus visité de France, accueille chaque année 13 millions de visiteurs. Le propriétaire de ce joyau de l'art gothique qui vient d'être ravagé par les flammes est l’Etat. En effet, comme 86 autres cathédrales en France, Notre-Dame est devenue la propriété de l'Etat depuis la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation de l'Eglise et de l’État.

Concrètement, les lieux sont mis à disposition du clergé et ouverts gratuitement au culte. Ce qui n'empêche pas la tenue de certains événements payants, comme des concerts, ou encore la visite de certaines parties soumises à l'achat d'un ticket, comme c'est le cas pour les tours de Notre-Dame. En revanche, c'est l'Etat, via le ministère de la Culture, qui finance tous les travaux d’entretien, de réparation et de restauration.

Une souscription nationale a été lancée. A ce jour, selon nos confrères du quotidien « valeurs actuelles », près d’un milliard d’euros de promesses de dons ont été enregistrées.
 



24 heures après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris l'équipe de « c'est vous qui le dites » a donné la parole à des orléanais et des gens de passage devant le parvis de la cathédrale d'Orléans.

Marco, Olivier, Delphine, et Marie-Charlotte répondent à nos questions.

 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus