Orléans : une friperie ouvre une boutique en ligne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elsa Cadier
Une nouvelle friperie à Orléans (Loiret)
Une nouvelle friperie à Orléans (Loiret) © France 3 CVDL

Le retour du vintage et des friperies est aujourd'hui synonyme de tendance. Once Again, une friperie en ligne, surfe sur l'éco-responsabilité circulaire depuis 2016 et vient d'ouvrir une boutique dans le centre d'Orléans dans le Loiret.

Que ce soit des friperies en ligne ou des boutiques physiques, les vêtements de seconde main sont aujourd’hui devenus très tendance, par volonté de dépenser moins, mais aussi par engagement éco-responsable. Après avoir lancé Once Again, une friperie en ligne, c'est au tour d'une boutique "physique" de voir le jour en plein centre d'Orléans. 

Once Again, un des principaux acteurs du secteur de la seconde main en ligne

Créé en 2016 par Michaël Harmant et Anthony Boderiou sur le modèle de friperie en ligne de l'Américain ThredUp, Once Again compte aujourd'hui 17 salariés. Le principe :  racheter des vêtements auprès des particuliers, y compris des produits d'entrée de gamme, et les revendre via le site. Aujourd'hui, Once Again enregistre plus de 50.000 visiteurs par mois et compte près de 100.000 pièces en stock, ce qui en fait l'un des principaux acteurs du secteur. 15.000 à 20.000 pièces sont écoulées par mois via ce site.

Une boutique physique ouverte à Orléans

C'est sûr, en achetant et en vendant en ligne, pas besoin de se déplacer, d'autant que l'envoi est gratuit. Seulement, pour certains clients, il est préférable de se rendre sur place. D'où l'idée pour les créateurs de Once Again d'ouvrir cette boutique. : "Aujourd'hui, près de 80 % du marché du prêt-à-porter se fait sur du physique", explique Mickaël Harmant, co-fondateur de Once Again.

Les gens ont besoin de toucher les vêtements et de les essayer.

Comme cette cliente abonnée du site web : "En suivant sur les réseaux sociaux, j'ai vu qu'ils avaient ouvert une boutique sur Orléans. Je trouve ça super parce que, quand on commande les vêtements de seconde main sur internet, on est parfois déçu, et là, en boutique, ça permet de tester et de voir si ça va ou pas."

Un concept du "rachat-cash" qui s'inscrit dans une démarche responsable

À l'instar d'internet, dans la boutique, l'achat des vêtements se fait immédiatement, contrairment à ce que proposent certains sites de vente en ligne de vêtements de seconde main.

"Les gens se présentent avec leurs vêtements. On les évalue", ajoute Mickaël Harmant. "Si les critères de très bon état sont respectés, on paie directement par virement bancaire".

Les créateurs du concept Once Again, s'inscrivent également dans une démarche circulaire de réutilisation de vêtements pour réduire l'impact carbone de l'industrie du textile et de la mode, avec cette envie de lutter contre la consommation de masse et le gaspillage vestimentaire.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.