• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Patrimoine : une campagne pour financer le chauffage au château de la Bussière

Les propriétaires du château de la Bussière, dans le Loiret, lancent une campagne de financement participatif pour installer un nouveau système de chauffage. / © Château de la Bussière
Les propriétaires du château de la Bussière, dans le Loiret, lancent une campagne de financement participatif pour installer un nouveau système de chauffage. / © Château de la Bussière

Les propriétaires du château de la Bussière, dans le Loiret, lancent une campagne de financement participatif pour installer un nouveau système de chauffage. Il n’y en avait plus depuis 15 ans.
 

Par JB

Moisissures, humidité, boiseries et mobiliers infestés… Le château de la Bussière n’est plus chauffé depuis 2004, depuis que la chaudière au fioul est tombée en panne. Chaque hiver, l’humidité et le froid engendrent des dégâts au niveau des murs, du papier-peint dans les étages non chauffés. Il y a urgence à installer un nouveau système : « L’absence de chauffage pendant plus de 15 ans a considérablement contribué à détériorer les étages du château inoccupés depuis des décennies et a provoqué des dégâts considérables », indique Laure Bommelaer, propriétaire.
Une des chambres du château où les champignons lignivores se développent avec le froid et l'humidité. / © Château de la Bussière
Une des chambres du château où les champignons lignivores se développent avec le froid et l'humidité. / © Château de la Bussière
 

Chauffage par aquathermie

Le coût des travaux permettant le rétablissement complet du système du chauffage et la mise en place d’une pompe à chaleur s'élèvent à 200 000 euros. « Nous avons opté pour un système respectueux de l’environnement utilisant les énergies renouvelables : l’aquathermie », explique la propriétaire. La présence au château d'un étang de 6 hectares légitime l'emploi de cette énergie renouvelable. Le système va exploiter les calories de l'eau de l'étang pour permettre de chauffer l'eau présente dans le circuit de chauffage. Le tout sans prélèvement de ressource naturelle.

Des travaux perpétuels

Forteresse au XIIe siècle, le château est transformé en demeure de plaisance au XVIIe siècle. Ce patrimoine est en restauration perpétuelle avec dernièrement, la réfection du toit en 2013, la restauration de la salle des remparts en 2015 et aujourd’hui le rétablissement du chauffage. 

Pour participer à la campagne de financement, vous avez jusqu’au 23 juin sur cette plateforme.
 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus