Cet article date de plus de 3 ans

Cinéma de Saran : la salle IMAX vaut-elle le "coût" ?

Annoncée en janvier, une salle équipée de la technologie IMAX laser ouvre aujourd'hui à Saran. 
L'IMAX débarque, et il a appelé les renforts. Le film de Super-Héros Justice League va inaugurer le tout nouvel équipement du cinéma Pathé de Saran, le sixième du genre en France. 

Promesse de qualité


A la clé, une promesse de qualité, et surtout de spectacle. La spécificité de l'IMAX, c'est un écran qui fait jusqu'à dix fois la taille d'un écran de cinéma classique, pour s'adapter à un film tourné en 70 millimètres. Les autres sont habituellement tournés en 35 milimètres.

"Deux projecteurs fonctionnent en simultané pour fournir une image parfaitement équilibrée entre intensité et finesse." signale IMAX sur son site internet. Le positionnement marketing de la firme est basé sur la notion de qualité et d'expérience, jusque dans les détails.

Les sièges, dont l'accoudoir peut se relever pour accueillir deux personnes, se trouvent sur un plan incliné et logent tout le monde à la même enseigne. Finie l'angoisse de voir un échalas se placer devant vous pour la séance. 


Un prix qui interpelle


Mais pour ce son et cette image ultra léchés, et le confort supplémentaire, il faut mettre la main au porte-monnaie. 16,30 euros pour une séance classique en 2D.


Sébastien Lieury (directeur-adjoint des salles Pathé de l’agglomération) explique à la République du Centre : "L’équipement a coûté 5 millions d’euros. Cela explique déjà en partie le prix des places. Ensuite, il faut bien comprendre qu’il ne s’agit plus seulement d’une séance de cinéma mais davantage d’un vrai spectacle à part entière." 

Une révolution à relativiser


De quoi faire relativiser au spectateur lambda l'absolue nécessité du dispositif ? Peut-être, d'autant que peu de film sont en réalité tournés pour la technologie IMAX. Ceux qui sont diffusés sont adaptés ensuite, et n'ont donc pas le même rendu, même s'ils gagnent en majesté.

"Les films dits IMAX bénéficient au minimum d'un remastering numérique spécifique, adapté aux particularités des projecteurs certifiés. Mais les spectateurs ne profitent de l'expérience IMAX complète que pour une fraction du film, au mieux pendant 10 % de la durée de la séance." relevait en 2016 le site Clubic, spécialisé dans l'actualité High-Tech et numérique. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture technologies sorties et loisirs