Une médecin généraliste du Loiret ferme son cabinet s’estimant "harcelée par le Conseil de l’Ordre"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Launay .

Le conseil de l’Ordre des médecins lui a infligé un mois de suspension en novembre 2021 pour avoir prescrit des antihistaminiques en traitement du Covid-19. Le Dr Hélène Rezeau-Frantz a depuis fermé son cabinet pour dépression.

"Le cabinet est fermé pour dépression suite au harcèlement du Conseil de l’Ordre pour avoir donné un traitement dans le Covid". Le message laissé par le Dr Hélène Rezeau-Frantz sur son répondeur avertit sa patientèle de Dordives dans le Loiret.  

En novembre 2021, la chambre disciplinaire régionale du Centre-Val de Loire de l'Ordre des médecins a condamné la praticienne à une suspension de trois mois (dont deux mois avec sursis) pour avoir utilisé des antihistaminiques pour le traitement du Covid-19. Un traitement dont elle constate les bénéfices pour ses patients dès le mois de mai 2020, en pleine première vague de la pandémie. Les vaccins viennent juste d’être envisagés. Deux autres praticiens français usant des antihistaminiques seront rappelés durant cette période.

Après plus d’une année de procédure, le Dr Hélène Rezeau-Frantz est jugé pour avoir enfreint "les articles du code de déontologie, dont l’article 13 qui évoque l’interdiction de faire des études sur l’humain". La sanction : 1 mois de suspension (et deux mois avec sursis) ne satisfait pas le conseil national de l’Ordre. Il fait appel de la décision de la chambre disciplinaire régionale "au motif, sans doute, qu'il ne la trouvait pas assez lourde" avance Christophe Tafani dans un article de nos confrères de la République du centre.

En attendant une nouvelle décision, la praticienne a reçu le soutien de sa patientèle. Une pétition est en ligne pour demander la levée de la sanction.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité