Week-end de Noël : à quoi s'attendre sur les routes du Centre-Val de Loire ?

Alors que les festivités de Noël approchent à grands pas, la région Centre-Val de Loire se prépare à accueillir un flux important de voyageurs. Le point sur les prévisions du week-end.

C'est le début des hostilités. Les automobilistes vont se ruer sur les routes de l'Hexagone pour passer les fêtes de Noël en famille. En Centre-Val de Loire, ceux qui sont partis tôt, ce vendredi 22 septembre, ont pu profiter d'une circulation relativement fluide sur l'ensemble de la région.

Seule exception, du côté de l'autoroute A20, près de Vierzon, où la circulation a été coupée dès 10h à la suite d'un accident impliquant deux poids lourds. À en croire Bison Futé et malgré quelques ralentissements près d'Orléans et de Châteauroux, la circulation reste fluide dans l'après-midi et la soirée du 22 décembre. 

Circulation "très difficile"

En revanche, les prévisions de Bison Futé pour le 23 décembre sont bien moins optimistes. Dans le sens Paris-Orléans, l'A10 devrait probablement connaître des ralentissements importants. Selon le Centre national d'information routière, la circulation pourrait être "très difficile" tout au long de la journée. Il est donc conseillé de partir tôt le matin. 

Sur les axes Orléans - Tours et Bourges - Clermont-Ferrand, la circulation risque d'être "difficile" entre 9h et 22h sur le premier et entre 10h et 16h sur le second. Ailleurs dans la région, la circulation devrait être fluide. 

Pour rejoindre Clermont-Ferrand ou Lyon par l'A71, il faudra peut-être prendre son mal en patience, car un bouchon s'est formé après un accident survenu vers 16h à hauteur d'Olivet. Après une journée du vendredi 22 décembre classé "rouge", la circulation est annoncée par Bison Futé comme "difficile" sur l'ensemble de la région Auvergne Rhône Alpes.

Retour au calme pour le réveillon

La veille de Noël, traditionnellement consacrée aux derniers achats de cadeaux et aux préparatifs de fêtes, devrait entraîner une augmentation du trafic dans les zones commerciales et les centres-villes, libérant ainsi les axes routiers. Le trafic devrait ainsi être fluide sur l'ensemble de l'hexagone le 24 décembre aussi bien dans le sens des départs que des retours.