Mélenchon et Novelli surfent sur la prestation catastrophique d’une candidate LREM en Indre-et-Loire

Jean-Luc Mélanchon, (France Insoumise) candidat 4e circo des Bouches du Rhône, Fabienne Colboc, candidate LREM et Hervé Novelli candidat LR dans la 4e circo d'Indre et Loire. / © Clément Mahoudeau, Thomas Padilla - Max PPP
Jean-Luc Mélanchon, (France Insoumise) candidat 4e circo des Bouches du Rhône, Fabienne Colboc, candidate LREM et Hervé Novelli candidat LR dans la 4e circo d'Indre et Loire. / © Clément Mahoudeau, Thomas Padilla - Max PPP

A quelques jours du 2d tour des élections législatives, Jean-Luc Mélanchon met en garde ses électeurs contre les «400 bizuts» d’En marche qui pourraient arriver à l’Assemblée. Pour illustrer l'inexpérience des candidats LREM, il s'appuie sur le débat de Fabienne Colboc, devenu virale.

Par Fabienne Marcel

Les « 400 bizuts » c'est en ces termes que le leader de la France Insoumise qualifie les candidats d'En Marche!, en référence à leur inexpérience. Avec un exemple tout trouvé : l'extrait d'un débat 100% web sur France 3 Centre-Val de Loire  particulièrement catastrophique pour une candidate en passe d’être élue.
Cet extrait a été largement diffusé sur les médias nationaux et sur les réseaux sociaux


Interrogé sur la majorité écrasante que pourrait obtenir La République en Marche à l’issue du deuxième tour des législatives ce dimanche18 juin 2017, Jean-Luc Mélenchon a assuré sur RTL qu’il ne la craignait pas, bien au contraire.

Ils ne me font pas peur les 400 députés de Macron. C’est le contraire, je me pourlèche. Je connais la vie parlementaire. 400 bizuts qui arrivent dont la plupart d’entre eux sont des CSP+ qui sont habitués à la vie triomphante et glorieuse n’ont aucune espèce d’idée du monacat qu’est la vie de député. Ils vont avoir des serre-files qui vont leur donner des ordres pour voter en cadence les textes. J’attends de voir tout ça.

L'exemple sur lequel il s'appuie : un montage d’une émission diffusée par France 3 Centre-Val de Loire le 2 juin dernier, qui a refait surface sur les réseaux sociaux. On y voit la candidate LREM, Fabienne Colboc tenir des propos particulièrement confus lors d’un débat avec ses adversaires FN, PS, LR et La France insoumise.

Et Jean Luc Mélenchon de fustiger sur RTL.
«Je pense que chaque fois qu’il y aura un débat [à l’Assemblée], vous allez avoir des surprises. Parce que nous-mêmes nous les avons eus dans les débats, sur France 3, où nous découvrions des candidats, qui nous disaient : "Ah bon, vous croyez que c’est ça qu’il y a dans le texte de M. Macron ?" Bah on est bien obligé de vous le dire… On leur montrait : "Ah là je suis pas tout à fait d’accord ".»
Mélenchon fait ici référence à d’autres moments du débat, notamment un passage (à 16 minutes 30) où la candidate est incapable de répondre sur le financement des mesures d’investissement dans le domaine de l’énergie, ou un autre (à 25 minutes) où elle semble presque découvrir la baisse de 10 milliards d’euros de dépenses pour les collectivités territoriales.

Ce débat raté, du pain béni pour Hervé Novelli, candidat LR-UDI qualifié au second tour face à Fabienne Colboc

L'ancien ministre sarkozyste est au second tour dans la 4ème circonscription d'Indre-et-Loire face à Fabienne Colboc. En vieux briscard de la politique, il n'a pas attendu longtemps avant de proposer un débat à son adversaire. Dès l'annonce des résultats du premier tour des élections législatives, Hervé Novelli a prososé à la candidate En Marche!, arrivée en tête du 1er tour, un débat sur l'antenne de France 3 Centre-Val de Loire. Pour l'heure, Fabienne Colboc a refusé l'offre. 

Fabienne Colboc réagit au bad buzz

Devenue la risée des réseaux sociaux suite au débat donné dans le cadre des élections législatives, Fabienne Colboc ne s'attendait pas à une telle violence à son égard. Pas facile son entrée dans l'arène politique. Elle le reconnait, elle n'était pas prête pour ce débat, pas encore rompu à l'exercice. Dans une interview accordée à nos confrères de TV Tours, la candidate ne s'avoue pas vaincue.  

Je rebondis. Effectivement c'est par les coups qu'on apprend. Ce n''est pas ma façon d'apprendre d'habitude. Là je joue le jeu. J'ai fait de belles réunions publique depuis ces attaques, depuis ces premières vidéos sorties. Je pense que j'ai une forme de survie, ou en tout cas de capacité à rebonrdir. 

Sur les attaques sur ses compétences et son inexpérience, Fabienne Colboc réagit.

Pour certains il faut déjà avoir été député ou être député pour être qualifiés. Pour d'autres c'est avoir un parcours professionnel et c'est savoir s'entourer. 

Au regard des résultats du 1er tour, il semble que les électeurs lui aient donné raison, reste à confirmer. RDV dimanche 18 juin, pour le second tour des élections législatives. 
 

Débat 100% Web : 4ème circonscription d'Indre-et-Loire pour les élections législatives



Sa réaction au soir du 1er tour


 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

C'est vous qui le dites : le phénomène Miss France à Châteauroux

Près de chez vous

Les + Lus