Cet article date de plus de 3 ans

Orléans : Allain Bougrain-Dubourg au chevet de l'environnement

L'ancien animateur de télé, Allain Bougrain-Dubourg, aujourd'hui ambassadeur de la Ligue Protection des Oiseaux, était présent le 8 juin à Orléans pour évoquer l'enjeu crucial du maintien de la bio diversité dans nos territoires. 
Soirée Eau'bjectifs initiée par France Nature Environnement Centre-Val de Loire : 
ardent défenseur de la nature, le président de la LPO Allain Bougrain-Dubourg (au centre) a pris également position en faveur d'un traitement éthique des animaux d'élevage. 8 juin 2017 - Orléans (Loiret) 
(à droite Bernard Chevassu-au-Louis, président de l'association Humanité&Biodiversité)
Soirée Eau'bjectifs initiée par France Nature Environnement Centre-Val de Loire : ardent défenseur de la nature, le président de la LPO Allain Bougrain-Dubourg (au centre) a pris également position en faveur d'un traitement éthique des animaux d'élevage. 8 juin 2017 - Orléans (Loiret) (à droite Bernard Chevassu-au-Louis, président de l'association Humanité&Biodiversité) © F3
"L’eau est essentielle à la vie; De sa qualité dépend le maintien de la bio-diversité; Comment la préserver ?" Les enjeux du débat organisé hier soir par France Nature environnement étaient cruciaux.  

Le président de la Ligue de la Protection des Oiseaux Allain Bougrain-Dubourg, a introduit la soirée  en rappelant l’urgence de maintenir les zones humides.  "Elles sont le creuset de la vie, les nurseries du vivant. On a perdu 50% des zones humides en trois décennies. Cette disparition a entraîné un déclin de la population des oiseaux, des batraciens, des reptiles, des insectes..." a rappelé le défenseur de l'environnement. 

L’érosion de la bio diversité n’est pas une fatalité. En tant que citoyen nous pouvons agir au quotidien, c’était aussi en substance l’autre message insufflé par les ambassadeurs de l’environnement invités de cette soirée. Planter des haies plutôt que des barrières autour des maisons, limiter l’utilisation de détergents domestiques, manger bio. Autant d'alernatives que tout à chacun peut mettre en oeuvre.

Etre écolo coûte plus cher. Dans son film  "Zéro phyto, 100% bio", diffusé en avant-débat, le réalisateur Guillaume Bodin démontre le contraire en prenant l’exemple des restaurants collectifs passés au bio.

video : reportage au Pathé de Loire à Orléans par Ch. Launay et G.Grichois (8 juin 2017)
durée de la vidéo: 02 min 17
Orléans : Allain Bougrain-Dubourg au chevet de l'environnement ©France Centre Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société cinéma culture