Piétons, cyclistes, automobilistes : comment éviter les accidents de la route en automne

Qu'on soit piéton, cycliste ou automobiliste, en automne, la visibilité se réduit, surtout lorsque les jours rétrécissent avec le passage à l'heure d'hiver. Voici quelques conseils de sécurité routière pour voir et être vu.

Par Elsa Cadier

En automne, on révise ses règles de sécurité routière

Qu'on soit piéton, cycliste ou automobiliste, en automne, la visibilité se réduit, surtout lorsqu'on passe à l'heure d'hiver. Les risques d'accident s'accentuent. En 2015, la mortalité routière a augmenté pour la seconde année consécutive, aussi bien au niveau national que régional, alors que le bilan 2014 était plutôt positif (-8 tués soit -4,1% comparé à l'année 2013 en région Centre-Val de Loire). Depuis le début de l'année 2016 (de janvier à septembre), d'après les chiffres de l'Observatoire Régional de Sécurité Routière du Centre-Val de Loire, on note une augmentation du nombre de personnes décédées (+2 tués soit +4%) -la tendance est similaire à l'échelle nationale (+76 tués soit +3,1%)- en comparaison avec l'année précédente. Voici donc quelques règles de sécurité à respecter. 

Piétons : 10 règles recommandées par la sécurité routière 

• Sur le trottoir, marcher loin du bord 
• Eviter de descendre sur la chaussée
• Etre attentif aux véhicules
• Le long d’une route ou d’une rue sans trottoir, marcher à gauche de la chaussée. La nuit, porter des vêtements clairs ou un accessoire réfléchissant 
• Utiliser les passages pour piétons pour traverser ou, à défaut, rechercher l’endroit le plus sûr
• Avant de traverser, regarder à gauche, à droite, puis de nouveau à gauche avant de s’engager. Au milieu de la chaussée, regarder de nouveau à droite 
• Aux feux tricolores, bien attendre que le bonhomme soit passé au vert pour traverser. S’assurer que tous les véhicules sont arrêtés
•  Ne jamais courir pour traverser
• Faire très attention aux bicyclettes et aux motos qui se faufilent entre les voitures
• A un carrefour, lorsque l’on traverse, faire bien attention aux véhicules qui viennent des autres rues 


Pour les enfants sur le chemin de l'école (sur les conseils des gendarmes)

Avec le changement d'heure, le chemin de l'école se fait désormais de nuit. Pour les enfants qui s'y rendent à pied ou à vélo, il est recommandé de leur faire porter un gilet jaune quel que soit leur âge. Le gilet leur permettra d'être bien vu par les automobilistes.

A savoir : l'enfant dispose d'une acuité visuelle réduite jusqu'à l'âge de 10 ans. Même si à 6 ou 7 ans, son champ visuel est comparable à celui de l'adulte, il a tendance à négliger la vision périphérique indispensable à l'appréhension des dangers de la circulation. L'enfant ne sait pas correctement évaluer les distances, et il lui est difficile de distinguer une voiture qui se déplace lentement d'un véhicule à l'arrêt. De part sa petite taille, l'enfant a une vision partielle des dangers de la rue : panneaux trop hauts, voitures ou camionnettes en stationnement interdit, l'empêchent de voir et d'être vu. Aux parents de bien montrer l'exemple...

Conseils de sécurité pour les cyclistes

Inutile de rappeler que le code de la route s'applique également aux cyclistes... N'est-ce pas ? Tout d'abord, les amateurs de vélos doivent rouler avec un matériel en bon état. Une évidence que tout le monde ne semble pas appliquer à la lettre. Petite piqure de rappel pour une meilleure sécurité : un vélo en bon état et bien équipé contribue à garantir votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route, dixit la sécurité routière.

•Les équipements obligatoires :

  • Deux freins, avant et arrière
  • Un feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge
  • Un avertisseur sonore
  • Des catadioptres (dispositifs rétroréfléchissants) : de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales
  • Le port d’un gilet rétroréfléchissant certifié est obligatoire pour tout cycliste (et son passager) circulant hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante

La campagne 2016 de sensibilisation à l’éclairage vélo : " cyclistes brillez ! "

On poursuit dans la série "être bien vu à vélo en automne et en hiver".  Du 7 au 13 novembre prochain, la FUB, Fédération française des Usagers de la Bicyclette lance sa campagne 2016 de sensibilisation à l’éclairage vélo : " cyclistes brillez ! ". L’éclairage urbain est parfois trompeur. S’il permet de voir, il ne suffit pas pour être bien vu. Moins de 10 % des déplacements à vélo se font la nuit, mais ils sont à l'origine de 21 % des accidents mortels, indique le bilan de la sécurité routière en 2009.
A cette occasion, la communauté d’agglomération de Tours plus et le Collectif Cycliste 37 s’associent pour sensibiliser les cyclistes à l’importance de rouler éclairé à vélo et propose quatre dates pour tester les éclairages des vélos :

La campagne FUB 2016 "Cyclistes, brillez !" aura lieu entre le 7 et le 13 novembre / © FUB
La campagne FUB 2016 "Cyclistes, brillez !" aura lieu entre le 7 et le 13 novembre / © FUB


•Le vendredi 4 novembre 2016 (16h00-19h00), place Anatole France 
•Le mardi 8 novembre 2016 (16h00-19h00), intersection des rue Nationale et rue des Halles, devant le magasin Grand Optical
•Le mercredi 9 novembre 2016 (16h00-19h00), place de la gare de Tours (angle Nord-Ouest, côté Tram).
•Le lundi 14 novembre 2016 (16h00-19h00), pont de fil (rive gauche – près rampe d’accès à la Loire).

En voiture, bien voir et être vu

Dans notre région, le brouillard est un compagnon de route fourbe pour nos automobilistes. Généré par un temps froid et humide, surtout aux abords de fleuves, rivières et plans d'eau, il peut devenir extrêment épais au petit matin ou pendant la nuit. Traverser les forêts devient également un sacerdoce, avec ce brouillard, mais aussi avec le gibier qui traverse. A-t-on jamais entendu l'histoire d'un proche, d'un voisin ou même vécu soi-même la fin de la course folle d'un chevreuil ou d'un sanglier aveuglé par les phares des voitures, venant s'encastrer dans le capot du véhicule ? Par temps humide aussi, les feuilles mortes peuvent provoquer des glissades impromptues en cas de freinage brusque.

Les 7 conseils de la gendarmerie pour bien voir et être vu

  • Les phares : ils doivent être bien réglés et en bon état de marche 
  • Avoir des lunettes de soleil à portée de main en cas de soleil éblouissant
  • Rester vigilents par rapport aux autres usagers de la route moins visibles pendant la période automne/hiver
  • En cas de brouillard, garder ses distances et allumer ses phares antibrouillard
  • Attention aux traversées de gibier
  • Respecter les distances de sécurité en circulant sur des routes jonchées de feuilles mortes : en cas de freinage brusque, cela peut entraîner une glissage incontrôlable

Les chiffres 2015

Parmi les 3 461 personnes décédées en 2015 sur les routes de France métropolitaine :
− les trois quarts étaient des hommes (2 604), pour un quart de femmes (857) ;
− plus de 2 000 sont décédées sur des routes hors agglomération (2 175) ;
− près de 850 avaient entre 0 et 24 ans (845 soit 24 %) ;
− 700 ont été tuées dans un accident impliquant un conducteur novice (permis de moins de 2 ans) ;
− plus de 750 étaient en deux-roues motorisé (769) ;
− plus de 450 étaient piétons (468), dont la moitié (229) étaient âgés de 65 ans ou plus ;
− au moins 381 ne portaient pas la ceinture de sécurité.

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus