• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Pithiviers : les coulisses de la caravane du Tour de France

ce sera l'une des stars de l'été: ce véhicule sera acclamé durant un mois par des petits et grands cherchant à collectionner les objets du Tour de France
ce sera l'une des stars de l'été: ce véhicule sera acclamé durant un mois par des petits et grands cherchant à collectionner les objets du Tour de France

Avant d’être lâchés sur les routes de l’hexagone, les chars de la caravane du Tour de France sont patiemment assemblés, habillés, décorés… Un des ateliers se trouve à Pithiviers, dans le Loiret. Plongée au cœur de cette fabrique où l’imagination est la seule limite.

Par Julien Garrel

« Ici, rien n’est impossible », se plaît à répéter Jérôme Blaire, en se frayant un chemin à travers madeleines géantes et sacs de farine de la taille d’une armoire. Rassurez-vous, nous ne sommes pas chez un boulanger fou, mais dans un des ateliers de fabrication des véhicules de la caravane publicitaire du Tour de France. C’est ici, à Pithiviers, dans le Loiret, que sont conçus une bonne partie des chars, voitures, et autres engins sur roues qui ouvriront la voie aux coureurs à partir du 4 juillet prochain.

► Voir le reportage de notre équipe:
les préparatifs de la caravane du Tour de France à Pithiviers
les préparatifs de la caravane du Tour de France à Pithiviers

« Pour l’édition 2015, nous allons créer un tout nouveau char en forme de madeleine pour la biscuiterie Saint-Michel », explique Jérôme Blaire avec une excitation non dissimilée, en passant devant le curieux bolide. A 30 ans, il est directeur de la société Théobora, spécialisée dans la décoration et la customisation de véhicules. Sa mission : donner vie aux idées des marques, plus originales, déjantées et hors-normes les unes que les autres.

Un coquillage géant qui a avalé une voiture? Non! Une madeleine qui s'apprête a arpenter les routes de France / ©
Un coquillage géant qui a avalé une voiture? Non! Une madeleine qui s'apprête a arpenter les routes de France / ©

Des retombées commerciales énormes

Le défi est de taille : la caravane publicitaire, créée en 1930, est devenue au fil des ans l’une des attractions phares de la Grande boucle et, même si elles sont difficilement quantifiables, les retombées commerciales pour les marques sont énormes. Un seul mot d’ordre : captiver le spectateur. Dans cette course au grandiose et au spectaculaire digne d’une parade Disney, on ne lésine pas sur les moyens : des véhicule sont découpés, fusionnés, imbriqués, des décors de toutes tailles et de tous types sont créés, de gigantesques planches de stickers réalisées sur mesure sont apposées sur les engins. Pas de peinture, mais l’illusion est parfaite. Et une seule limite (ou presque) : l’imagination.

Affichés sur les murs, les croquis des concepteurs donnent un aperçu des idées de départ, alors que les monstres de fer qu’ils ont engendrés se dressent quelques mètres plus loin. Dans ce tourbillon de formes et de couleurs, une vingtaine d’employés, des mécaniciens aux décorateurs en passant par les menuisiers et les soudeurs, s’activent pour livrer à temps les quelques 80 véhicules commandés. A quelques jours du début de la course, la cadence s’accélère. Une fois le Tour lancé, Jérôme Blaire pourra se relâcher et admirer. Mais pour l’heure, il y a une madeleine ambulante à terminer.

que serait le Tour de France sans les véhicules spectaculaires qui composent la caravane? / ©
que serait le Tour de France sans les véhicules spectaculaires qui composent la caravane? / ©
►Les chiffres fous de la caravane 2015 :

  • Le char le plus lourd (7 tonnes) sera la propriété de la marque de lessive Xtra. Le plus long, lui, mesurera 9 mètres et portera les couleurs de McCain.
     
  • La démesure a un prix : pour s’offrir un char à leur effigie, les marques doivent débourser entre 45 000 et 85 000 euros.
     
  • Tout au long des trois semaines de course, le char St-Michel distribuera 2 millions de madeleines. Des vraies, cette fois.

Sur le même sujet

Un parcours sécurisé pour les jeunes migrants

Les + Lus