PORTRAIT. Orléans : cet artisan-chocolatier crée des produits au chocolat sans sucre pour les diabétiques

Il fallait y penser. Après 6 ans d’essais et d’efforts, Denis Lambert, chocolatier, artisan, créateur à Saint-Jean-de-Braye (Loiret) a mis au point des chocolats sans sucres ajoutés destinés aux diabétiques. Un marché de niche très porteur.

Christelle la vendeuse de la boutique Chocolat LADE en Centre-Ville d'Orleans
Christelle la vendeuse de la boutique Chocolat LADE en Centre-Ville d'Orleans © T. Mbaka / France Télévisions

Chocolats Lade, c’est une adresse rue Royale à Orléans que les gourmets connaissent bien. En cette matinée ensoleillée et froide, Christelle la vendeuse s’empresse de reconstituer ses assortiments de chocolats. "Praliné intense, fève de Tonca, pralinés sésame, herbes de Provence, sel de Guérande, ganaches. L’Ouganda à 80% de cacao, l’Equateur à 76%, Sao Tomé, Dominique...". Elle énumère avec gourmandise les 200 recettes de la boutique avec une facilité déconcertante. Dans l’air flotte une douce odeur sucrée qui chatouille les papilles.

Des gourmandises sans sucres ajoutés

Dans cette boutique sont également disposés des produits pour diabétiques. Des produits qui ne sautent pas aux yeux en dehors de l’inscription. Des Napolitains, des tablettes de chocolat noir nature 72% avec ou sans noisettes... Tous ces produits sont conçus et fabriqués sans sucres ajoutés. Et ils partent comme des petits pains. Preuve que les quatre boutiques à Saint-Jean-de-Braye, Saint-Jean-le-Blanc, Olivet et Orléans ont trouvé leur public d’adeptes.

Denis Lambert vient d’une famille de chocolatiers. Le parcours de ce chef d’entreprise de 50 ans s’est enrichi par un passage dans l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique. Au départ, il voulait juste proposer quelques produits aux adultes avant de réaliser que nombre d’enfants aussi sont diabétiques. Or ils aiment le chocolat mais en étaient privés. Que de frustrations. Alors le Chocolatier se lance à lui-même un pari et un défi. Trouver la botte secrète, le Sésame du chocolat pour les diabétiques.

Le rayon de chocolats LADE sans sucres ajoutés
Le rayon de chocolats LADE sans sucres ajoutés © T. Mbaka
Tablettes de chocolats sans sucres ajoutés
Tablettes de chocolats sans sucres ajoutés © T. Mbaka
Ballotins de chocolats sans sucres ajoutés
Ballotins de chocolats sans sucres ajoutés © T. Mbaka

6 ans de recherches pour parvenir à l’équilibre

Son maître-mot ? Améliorer le goût. Pour y parvenir, Dénis Lambert se lance dans une quête éperdue. Pendant 6 ans il va sélectionner patiemment les fèves de cacao avant de trouver enfin en Amérique et en Afrique son GRAAL. Dans son atelier à Saint-Jean-de-Braye, il s’entoure d’une équipe de jeunes pousses. Moyenne d’âge 23 ans.

Depuis quelques années seulement, ses produits ont atteint le point d’équilibre comme il dit même si sa quête de l’excellence se poursuit. Les édulcorants sont remplacés par le sucre de coco et par la stavia, une plante au pouvoir sucrant mais qui n’augmente pas le taux de glycémie. Curieusement, l’homme n’a pas déposé de brevet. Il y a encore peu, il était le seul à proposer des Napolitains, des ballotins ou des tablettes de chocolat noir sans sucre. Le résultat ? Des parfums plus profonds, une longueur en bouche et en durée. Plus d’intensité. Des produits non congelés, il y tient pour conserver toute la fraîcheur.

A l’atelier de Saint-Jean-de-Braye, l’obsession de toute l’équipe est de restituer une fraîcheur optimale au produit. Le bouche à oreille a fait le reste. 4 boutiques et une quinzaine de salariés et bientôt 30 ans d’existence. Le chocolat pour diabétiques était un marché de niche qui connaît d’année en année une belle croissance.

5% La France compte 4,5 millions de diabétiques. Et nous sommes friands de chocolats. Sous toutes ses formes. Plus de 8 kg par foyer par an. Les Chocolats Lade ambitionnent désormais de conquérir de nouvelles parts de marché. Passer du régional au national.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie culture santé société