• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source : ça démarre maintenant

© Direction générale des finances publiques
© Direction générale des finances publiques

Depuis le 1er janvier, les impôts sur le revenu sont désormais directement prélevés sur les fiches de paie. Pour tenter de pallier aux questions des contribuables, le gouvernement a mis en place un dispositif spécial.

Par Elsa Cadier


Début du prélèvement à la source depuis le 1er janvier


Ça y est. Après avoir été reporté d'un an, le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Concrètement, les impôts sont désormais directement ponctionnés sur les fiches de paie, mais cela ne sera visible qu'à la fin du mois.


40.000 agents des impôts formés 

Pour pallier aux nombreuses questions des contribuables, le gouvernement a mis en place un dispositif spécial. 40.000 agents des impôts ont été formés et une hotline est ouverte depuis mercredi 2 janvier. Les agents sont répartis entre les guichets des centres d'impôts et les centres d'appel du numéro vert d'assistance créé pour l'occasion, le 0 804 401 401. La plateforme téléphonique reste ouverte tous les jours, de 8h30 à 19h00.

Un site web Tout comprendre du prélèvement à la source et une page Facebook avec des lives quotidiens ont même été créés. Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin y va également de son partage sur les réseaux sociaux. Dans une interview accordée au JDD et parue le 29 décembre, il déclare avoir confiance "dans la bonne mise en place de la réforme de l'impôt à la source".

Si avec tout ça on ne comprend rien...


Des débuts encombrés

Malgré ce dispositif, il semblerait pourtant que les débuts sont un peu hésitants en ce premier jour de mise en place. Pour beaucoup d'administrés, il est manifestement impossible d'avoir quelqu'un à l'autre bout de la ligne du numéro vert. 


Des centres d'appel déjà débordés

Malgré les sept centres d'appel des finances publiques dédiés au prélèvement à la source (à Chartres, au Mans, à Carcassonne, à Valence, à Pau, à Angers et à Amiens), la question se pose de savoir si ce dispositif sera suffisant pour répondre aux nombreuses questions des contribuables qui peuvent, à juste titre, paraître inquiets face à un tel changement, notamment pour les très petites entreprises. Détail important : l'appel n'est plus surtaxé depuis le 1er janvier.

• Simulateur de prélèvement à la source : www.impots.gouv.fr/portail/calcul-du-prelevement-la-source-2018
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus