• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Reporterre fait l'inventaire des lignes SNCF en danger

La gare de Chartres, en Eure-et-Loir / © F3 Centre-Val de Loire/D.Le Pape
La gare de Chartres, en Eure-et-Loir / © F3 Centre-Val de Loire/D.Le Pape

Depuis des années, la SNCF  privilégie, à la demande de l'Etat, l'ouverture de nouvelles lignes à grande vitesse au détriment des trains du quotidien. Chaque jour, des milliers d'usagers payent le prix de cette politique en voyageant sur des lignes dégradées.

Par XN

C'est un constat accablant que dresse le site d'information Reporterre. Ses journalistes ont étudié ligne par ligne la situation des trains du quotidien pour établir une carte qui recense toutes les liaisons en danger.

Comme un corps malade relevant d'une multitude de pathologies, la région Centre-Val-de-Loire connaît différents types de problèmes ferroviaires : les lignes menacées de fermetures, celles où la circulation est réduite à cause de la vétusté du matériel, celles qui sont trop fréquentées par rapport aux moyens disponibles.

Parmi les lignes les plus menacées selon le site, figurent Tours-Loches et Tours-Le-Mans-Caen dont la suppression n'est pas exclue tant leur situation s'est dégradée ces dernières années.


Des lignes oubliées par l'Etat



Presque au même niveau, on peut classer Chartres-Courtalain, oubliée du contrat de plan Etat-région mais que le conseil régional a décidé de sauver avec des investissements prévus en 2018.

Au rayon des lignes un peu moins mal en point, mais où les retards s'accumulent, figurent la ligne Paris-Orléans-Limoges qui bénéficiera d'investissements importants dans les années qui viennent et Paris-Nevers (desservant Montargis.)

Plus au sud, Bourges-Montluçon fait aussi partie des lignes où il est urgent d'investir.

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus