Sécheresse : une vingtaine de communes concernées par l'état de catastrophe naturelle dans le Loiret et l'Indre-et-Loire

Dix-huit communes du Loiret et deux d'Indre-et-Loire ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite à la sécheresse de 2018. Les sinistrés ont jusqu'au 5 novembre inclus pour se rapprocher de leur assureur et bénéficier d'une garantie.

Illustration. La sécheresse a notamment causé des mouvements de terrain et provoqué des fissures.
Illustration. La sécheresse a notamment causé des mouvements de terrain et provoqué des fissures. © François-Xavier Gutton/MaxPPP
Les dégâts de la sécheresse de 2018 continuent d'être dénombrés. Dix-huit communes du Loiret ont été rajoutées, samedi 26 octobre, à l'arrêté de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle publié au Journal officiel.

Dans le Loiret, comme dans d'autres départements de la région, une période de sécheresse puis de réhydratation des sols a entraîné des mouvements de terrain. Ces derniers ont pu provoquer des fissures sur les façades, le décollement de bâtiments annexes, etc...

Les victimes de ces sinistres ont jusqu'au 5 novembre inclus pour déclarer leurs dégâts auprès de leur assureur et bénéficier de la garantie "catastrophe naturelle".

Deux listes de communes sont mentionnées dans cet arrêté pour des périodes différentes :

Du 1er juillet au 31 décembre 2018 :Du 1er octobre au 31 décembre 2018 :

Deux communes en Indre-et-Loire


Deux autres communes du département d'Indre-et-Loire sont également concernées par l'état de catastrophe naturelle pour la même période du 1er octobre au 31 décembre. Il s'agit de Ferrière-Larçon et de Saint-Flovier.

Les sinistrés ont également jusqu'au 5 novembre inclus pour se rapprocher de leur assureur. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo region centre-val de loire