Six "territoires d'industrie" en Centre-Val de Loire pourront bénéficier d'une aide de l'Etat

Le gouvernement a révélé ce jeudi la liste des zones qui seront labellisées "territoire d'industrie". Ce dispositif doit permettre d'accompagner et de financer des projets de développement industriels éloignés des grandes villes.  

Cent vingt-quatre aires prioritaires dans toute la France et, parmi elles, six du Centre-Val de Loire. Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé ce jeudi la carte des zones dites "territoires d'industries" qui devraient bénéficier d'une attention particulière des pouvoirs publics dans leur développement. Le dispositif, présenté lors de la réunion plénière du Conseil national de l'Industrie (CNI), organisme consultatif sur la situation industrielle en France, est financé par une enveloppe de 1,3 à 1,4 milliards d'euros.
 


Dans la région, ce seront donc les secteurs de Pithiviers, Montargis, Issoudun, Bourges-Vierzon, la vallée du Loir et la vallée du Cher (voir carte ci-dessus) qui profiteront du label. Celui-ci cible des territoires périurbains ou ruraux et "doit permettre de soutenir et développer nos entreprises industrielles dans des villes moyennes et petites, celles où justement s'expriment avec le plus de force l'inquiétude et parfois l'absence de perspectives face au monde tel qu'il est et au monde qui vient", a déclaré Edouard Philippe.
 

Le pilotage des projets financés est confié aux régions, qui devront formuler leurs chantiers prioritaires (accès au numérique, besoin en foncier, formations professionnelles, conseil pour l'innovation...). Les premiers contrats sont attendus par le gouvernement pour la prochaine réunion du CNI. Elle se tiendra en mars 2019.
 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité