• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les stages de running : quelle véritable utilité ?

© Stock Snap sur Pixabay.com
© Stock Snap sur Pixabay.com

Il y a quelques mois maintenant que vous pratiquez la course à pied. Avec plaisir. Vous constatez vos progrès. Vous avez légitimement envie de passer à un stade supérieur. En vous entraînant plus, et surtout, mieux. Voici des conseils si vous envisagez de participer à un stage de running.

Par Franck Leroy avec NR

Vous envisagez de participer à un stage de running ? Pour cela, il n’est pas toujours judicieux d’augmenter la charge d’entraînement en le faisant au petit bonheur la chance. Car vous avez toutes les chances de ne pas réaliser correctement les choses, vous risquez de ne pas respecter les temps de récupération et par conséquent de vous blesser; et enfin vous vous exposerez au surentraînement.

La tête ne suivra pas. Et vous laisserez tomber en vous disant que vous n’êtes pas fait pour donner plus. Ce qui est faux. Nous avons toutes et tous des ressources. Il faut simplement savoir les exploiter.

La première solution pour éviter ces écueils, encore une fois, c’est la préparation en club. Vous serez entouré de gens compétents, capables de vous guider pas à pas pour progresser. Ils savent détecter les potentiels et les exploiter, constater les carences pour y remédier. Les coordonnées des clubs se trouvent en mairie ou tout simplement sur internet.
 


La seconde solution est le stage de running. De 3 jours à une semaine. Cela a certes un coût - car vous êtes nourri, logé, blanchi comme les professionnels - mais c’est le top ! Sur le lieu du stage, il s’agit d’un bilan, d’un suivi et d’un entraînement à la carte. Généralement encadré par d’anciens champions, des champions en activité ou des formateurs sportifs diplômés.

Vous allés être passé quasiment au scanner : on corrige votre foulée si besoin, vous donne de nombreux conseils, astuces, et on vous fait surtout travailler d’une façon tellement spécifique qu’en une semaine, vous allez effectuer des progrès tout à fait significatifs. Vous repartirez même avec des entraînements types correspondant à vos objectifs et à votre niveau.

Attention, ces stages ne sont pas des vacances ! On met le réveil le matin et on s’entraîne en général deux fois par jour. Et la nourriture est celle de sportifs. Le reste du temps, cours théoriques sur les méthodes d’entraînement. L’avantage est que durant votre séjour, vous pouvez poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Toutes vos interrogations trouveront des réponses. Inutile de préciser qu’on ne s’inscrit pas dans ces stages en n’étant pas en condition physique. Car il faut tout de même être capable de supporter le choc et les charges de travail. Ca n’est pas non plus le bagne, car vous payez pour obtenir des résultats ! L’encadrement prend soin de vous.

Où trouver ces stages ? Internet en regorge. Mais il y a du très bon et du très moyen. Pour ne pas se tromper, procurez-vous quelques magazines de running. Ca n’est pas ce qui manque en librairie. Avant de passer en caisse, regarder les dernières pages. C’est l’emplacement dans lequel on trouve en général les publicités pour les stages. Ces derniers sont vérifiés.

Bonne course !
 

 

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus