Les salariés des TPE appelés à voter jusqu'au 13 janvier pour les élections professionnelles

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, était en visite ce matin à Chambray-lès-Tours (37) dans le cadre des élections professionnelles dans les Très petites entreprises (TPE). Ces élections sont importantes pour la défense des droits de 4,5 millions de salariés.

A l'occasion des élections professionnelles dans les entreprises de moins de 11 salariés (TPE), Myriam El Khomri, ministre du Travail, a rendu visite mardi matin à cinq salariés d'un salon de coiffure de Chambray-lès-Tours (37).

Depuis le 30 décembre dernier, 4,6 millions de salariés de Très Petites Entreprises (dont 160 000 en Région Centre Val de Loire) sont appelés à élire leurs représentants syndicaux.
A l'occasion des élections professionnelles dans les entreprises de moins de 11 salariés (TPE), Myriam El Khomri, ministre du Travail, a rendu visite mardi matin à cinq salariés d'un salon de coiffure de Chambray-les-Tours (37). Depuis le 30 décembre dernier, 4,6 millions de salariés de Très Petites Entreprises (dont 160 000 en Région Centre Val de Loire) sont appelés à élire leurs représentants syndicaux. Le vote par Internet se déroule jusqu'au 13 janvier à 19h00. Par courrier, il se termine aussi le 13 janvier pour la métropole, 20 janvier pour l'outre-mer. Les résultats seront connus à partir du 3 février. Intervenante : Myriam El Khomri, ministre du Travail ©France 3 Centre-Val de Loire
Le vote par Internet se déroule jusqu'au 13 janvier à 19h00. Par courrier, il se termine aussi le 13 janvier pour la métropole, 20 janvier pour l'outre-mer. Les résultats seront connus à partir du 3 février.

Les apprentis de 16 ans votent aussi

Toutes les professions sont concernées par ce scrutin, ouvert aux plus de 16 ans, dont les apprentis, quelles que soient leur nationalité et la nature de leur contrat.

Il y a quatre ans, seulement 10% des salariés concernés avaient voté, or l'enjeu est important pour eux. Ces élections, sur sigle, permettront de désigner les représentants syndicaux dans les futures commissions paritaires régionales (CPRI), qui à partir de juillet 2017 vont les représenter, les défendre et les conseiller.

Le résultat du scrutin sera également utilisé pour désigner les conseillers prud'hommes.

Vote crucial pour les syndicats

Au niveau des syndicats, ces élections ne sont pas anodines : elles participeront au calcul de la représentativité des grands syndicats nationaux, la CFDT (26%) espérant passer devant la CGT (26,77%).

En 2012, lors des élections TPE, la CGT est arrivée largement en tête, avec 29,54%, suivie de la CFDT (19,26%), FO (15,25%), l'Unsa (7,35%), la CFTC (6,53%), Solidaires (4,75%), CAT (2,39%) et CNT (2,13%). La CFE-CGC, qui n'avait participé qu'au collège "cadres", y a recueilli 26,91%.

Initialement, ces élections auraient dû se dérouler du 28 novembre au 12 décembre mais le ministère du Travail a dû les reporter afin de donner le temps à la Cour de cassation de se prononcer dans une affaire opposant la CGT et le Syndicat des travailleurs corses (STC).
Les élections professionnelles au sein des TPE, les Très Petites Entreprises de moins de 11 salariés, se tiennent jusqu'au 13 janvier 2017. Comment sont elles organisées et à quelles fin précises ? ©France 3 Centre-Val de Loire

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité