• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un douanier tué par balle à Toulon, le tireur devait intégrer le personnel civil de l'armée à Gien

La rue Alfred de Musset, à Toulon (Var), où a éclaté une fusillade lundi 23 novembre. / © GOOGLE STREET VIEW / FRANCETV INFO
La rue Alfred de Musset, à Toulon (Var), où a éclaté une fusillade lundi 23 novembre. / © GOOGLE STREET VIEW / FRANCETV INFO

Un douanier qui participait à une surveillance de trafic d'armes, ce lundi à Toulon, a été tué par un tireur qui a également blessé un autre douanier et un policier, avant d'être arrêté.

Par D.Cros avec AFP

" L'homme de 33 ans a ouvert le feu sur cinq fonctionnaires des douanes qui s'étaient présentés à son domicile" a précisé à l'AFP, le procureur de Toulon Xavier Tarabeux.

Il a également expliqué que les faits se sont produits au pied d'un immeuble du quartier de Saint-Jean-du-Var que les douaniers surveillaient, car une livraison d'un colis "qui devait contenir une classe d'arme automatique" y était prévue.

A ce stade "aucun élément recueilli" par les enquêteurs ne permet de relier ces faits à un éventuel acte terroriste, a souligné le procureur. Le casier judiciaire du tireur ne fait état "d'aucune condamnation".

Cet homme, qui a été placé en garde à vue, n'était pas non plus "connu des services douaniers et ne faisait pas l'objet d'une fiche S", a ajouté un porte-parole de la douane. Intérimaire durant un an à la DCNS, le jeune homme devait intégrer le personnel civil de l'armée à Gien, dans le Loiret, a-t-il précisé.  

Le 13 novembre, avant les attentats de Paris et de Saint-Denis, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait présenté des mesures pour intensifier la lutte contre les trafics d'armes. L'an dernier, 5.300 armes ont été saisies en France dont près de 175 armes de guerre.

LIRE AUSSI : Ce que l'on sait de l'affaire du douanier tué par balles à Toulon

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus