Zeste de science, la première chaîne YouTube du CNRS

© CNRS
© CNRS

Le CNRS poursuit son déploiement sur les réseaux sociaux en lançant sur YouTube Zeste de Science (#ZdS). L'objectif ? Elargir son audience à un public plus jeune. Pour se faire, l'organisme s'approprie les codes du genre pour parler de science dans un format court et vulgarisé.

Par FM

Déjà présent sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram, le CNRS investit désormais pleinement YouTube avec le lancement d'une chaîne qui produira, deux à trois fois par mois, du contenu scientifique pour le grand public : Zeste de Science. Conçue à partir des images produites par des scientifiques, cette chaîne du CNRS propose de parler de science dans un format court et vulgarisé.
Chaque épisode de Zeste de Science (#ZdS) décrypte, avec une pincée d'humour et une dose de rigueur, les recherches actuelles, en s'appuyant sur les publications scientifiques et sur les images fascinantes, belles ou intrigantes issues de ces travaux. La chaîne est présentée par des « zesteuses » et des « zesteurs » passionnés de science, et accueillera ponctuellement des vidéastes invités. Dynamiques et abordant un large spectre de disciplines, les épisodes sont validés par les scientifiques concernés.
Pourquoi avoir créé une chaine de vulgarisation scientifique sur YouTube ? Loïc Bommersbach, responsable des médias sociaux du CNRS

Zeste de Science aborde des sujets scientifiques à travers un média au format particulièrement attrayant pour les internautes âgés de 15 à 35 ans : des vidéos courtes, un ton décalé et un discours dynamique face caméra. Avec Zeste de Science, la science est « décomplexifiée » et rendue accessible au plus grand nombre. Notre défi : piquer la curiosité de ceux qui ne s’intéressent pas forcément à la science.


Présentés en avant-première au Forum du CNRS1 les 25 et 26 novembre à Paris, les trois premiers portent sur :
Un ballon peut éclater de deux façons différentes. Loin d'être loufoque, cette recherche permet de mieux comprendre la fragmentation des matériaux…


  • “L'oreille des baleines”
Un précieux fossile nous apprend que les ancêtres des baleines entendaient sous l'eau mais aussi dans l'air, et communiquaient bien différemment des baleines d'aujourd'hui....
  • “La chute de la mouche”
Figurez-vous que si on lâche une mouche, elle ne va pas forcément s'envoler, elle peut aussi… tomber et s'écraser… tout dépend de son environnement !


D'autres chaines Youtube à venir


Zeste de science est la première chaîne régulière du CNRS sur YouTube. D'autres chaînes suivront, telle la chaîne « Que reste-t-il à découvrir ? », qui permettra de suivre toutes les rencontres du Forum du CNRS ; d'autres sont en cours de développement.

Retrouvez Zeste de Science sur http://bit.ly/ZesteDeScience et sur Twitter

A suivre sur les réseaux sociaux avec #ZdS.

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus