• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un homme et un enfant blessés dans une explosion en Corse-du-Sud: attentat ou fuite de gaz ?

L'explosion de forte puissance a causé des dégâts très importants / © FTViaStella
L'explosion de forte puissance a causé des dégâts très importants / © FTViaStella

L'explosion dans laquelle un homme a été grièvement brûlé et un enfant blessé mardi 12 février dans une résidence de vacances à Porto-Vecchio, présentée initialement comme un attentat pourrait être  d'origine accidentelle. Des spécialistes de la gendarmerie et d'EDF poursuivent leurs investigations.

Par Grégoire Bézie avec AFP

Des dégâts très importants

L'explosion s'est produite vers 7h20 secouant tout le quartier de cette résidence de tourisme, la "Dolce Vita", actuellement inoccupée, située route de Palombaggia, au sud de Porto-Vecchio. Les dégâts sont très importants. Deux pavillons comportant deux appartements chacun ont été totalement détruits et un troisième gravement endommagé.

Dans un premier temps, les enquêteurs avaient évoqué un attentat à l'explosif. Puis, ils ont envisagé la piste d'une fuite de gaz à l'origine de l'explosion, a-t-on indiqué de source proche de l'enquête, une cuve de gaz enterrée se trouvant au centre de la résidence et une forte odeur de gaz persistant sur place des heures après l'explosion.
DMCloud:38439
Deux blessés dans une explosion en Corse-du-Sud
Paula Ferrara, tante de l'enfant blessé; Une voisine; Chef d'escadron Olivier Colin, gendarmerie de Porto-Vecchio.

Deux blessés dont un enfant

Les deux victimes se trouvaient dans des maisons voisines de la résidence. Selon les enquêteurs, un mauvais contact électrique aurait pu provoquer l'explosion, quand l'homme blessé par la déflagration est entré dans une maison où il a actionné un interrupteur.

La victime, un employé d'entretien, a été brûlée au troisième degré au visage et aux mains et évacuée sur un hôpital de Marseille. La seconde victime, un petit garçon de 8 ans, a été plus légèrement blessée par des gravats et des éclats de verre. 

La section antiterroriste du parquet de Paris avait été saisie de l'enquête confiée à la section de recherche de la gendarmerie d'Ajaccio.

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus