Polémique aprés le derby corse

Furiani, le 3 mars / © FTViastella
Furiani, le 3 mars / © FTViastella

Les deux clubs insulaires se renvoient la balle. A distance et par conférence de presse,  les dirigeants ont pris de nouveau position. L'ACA parle "d'hooliganisme" et va porter plainte contre X mais finalement pas contre le SCB. Les dirigeants bastiais attendent les résultats de l'enquête.

Par Jean Crozier avec AFP

Les incidents qui ont éclaté entre supporteurs du Sporting Club de Bastia et de l'AC Ajaccio samedi soir à Bastia, au terme d'un match entre les deux équipes lui-même conclu en pugilat et terni par cinq expulsions, n'en finissent pas de faire polémique.

Lundi, le SC Bastia a tenu à faire le point  devant la presse sur cette pénible affaire  dans la matinée. L'AC Ajaccio a fait de même lundi après midi.
DMCloud:44531
Derby: "Chjama e rispondi" entre le SCB et l'ACA
Pierre-Marie Geronimi
Président du S.C.Bastia
Alain Orsoni
Président de l'A.C.Ajaccio

L'ACA porte plainte contre X mais "le SCB doit prendre ses responsabilités pour éviter un drame!" 

Le club de l'AC Ajaccio, pour sa part, a également tenu une conférence de presse lundi après-midi.
Le président Orsoni a affirmé qu'il ne portera finalement pas plainte contre le SCB mais contre X.
"Je ne suis pas en guerre contre le SCB ni contre ses supporters. Mais le club de Bastia doit prendre ses responsabilités et régler son problème avec les 4 à 500 supporters qui sont des hooligans autrement un jour il va y avoir un drame à Furiani! Rien ne justifie qu'on tire des pierres sur des femmes et des enfants enfermés dans une tribune!". 

Rappel des faits

Sept personnes -selon l'AFP- ont été légèrement blessées samedi au total au cours de la soirée par des jets de projectiles, cinq supporteurs d'Ajaccio et deux de Bastia, a indiqué la police. Aucune interpellation n'a eu lieu.

Quelques minutes après le coup de sifflet final, les 450 supporteurs ajacciens, contenus en attendant que le Stade Armand-Cesari se vide, ont reçu des pierres lancées depuis l'extérieur du stade. Ils ont dû être rassemblés sur la pelouse pendant près d'une heure avant de pouvoir quitter le stade. Avant le coup d'envoi, certains d'entre eux avaient lancé des engins pyrotechniques sur la pelouse.

Le président de l'ACA, Alain Orsoni, s'est dit "dégoûté par ce qui s'est passé". "C'est un scandale. Nos supporters ont été arrosés de pierres alors que des femmes et des enfants se trouvaient dans la tribune. On ne peut pas tout permettre! La réception de nos supporters a été lamentable", a-t-il déclaré à un correspondant de l'AFP, annonçant qu'il allait porter plainte contre X.

Le président bastiais Pierre-Marie Geronimi a dénoncé l'attitude des supporteurs visiteurs. "Il faudra qu'on m'explique comment les 450 supporteurs ont pu débarquer dans notre stade avec autant de projectiles et d'engins pyrotechniques! Leurs bus ont été fouillés et nous avons trouvé un vrai arsenal", a-t-il assuré, évoquant des dégâts au centre de formation de son club.

Samedi soir, dans un stade survolté et devant une affluence record, Bastia s'est imposé face à l'AC Ajaccio (1-0) au cours d'un match qui a fini par dégénérer entre les joueurs eux-mêmes, provoquant 5 expulsions.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus