• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Blessé par balle à Bastia: mise en examen de Charles Meoni, le principal suspect

Le suspect a été présenté mardi soir au parquet du palais de justice de Bastia / © FTViastella
Le suspect a été présenté mardi soir au parquet du palais de justice de Bastia / © FTViastella

Le jeune homme entendu dans le cadre de l'enquête sur le tir dont a été victime Flavio Dominici, 26 ans, blessé par balle à l'abdomen dimanche 19 mai à Bastia (Haute-Corse) a été déféré mardi 21 mai au parquet de Bastia. Il a été mis en examen pour "tentative d'homicide" et incarcéré. 

Par Grégoire Bézie

Mise en examen pour "tentative d'homicide"

Le suspect, Charles Meoni, âgé d'une vingtaine d'années, s'était livré de lui-même aux policiers en fin de matinée lundi 20 mai, alors que son nom "circulait" selon les enquêteurs.

A l'issue de sa garde-à-vue mardi dans la soirée, le jeune homme a été présenté au parquet de Bastia, où il s'est vu signifier sa mise en examen pour "tentative d'homicide" et "infraction à la législation sur les armes". Il a été placé sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt de Borgo. 

Charles Meoni a déjà placé plusieurs mois en prison. Il est également poursuivi pour non dénonciation de crimes et dissimulation de preuves dans le cadre de l'assassinat de Rémy Felicelli, à Bastia, en mars 2011.



Hospitalisé dans un "état préoccupant"​

La victime, Flavio Dominici, avait été touché d'un tir à l'abdomen le 19 mai au petit matin, alors qu'il se trouvait à l'intérieur d'un véhicule avec trois autres personnes, devant un établissement de nuit, rue Carnot à Bastia. 

Joueur du FC Borgo (CFA 2), Flavio Dominici serait connu des services de police, notamment pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, a-t-on indiqué de source policière.

Hospitalisée à Bastia dans un état jugé préoccupant, la victime n'avait toujours pas pu être entendue par les enquêteurs mardi.

Mise en examen de Charles Meoni

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : en Corse, les maires du rural entre renonciation et hésitation

Les + Lus