Ligue 2 - Le CA Bastia jouera bien à Furiani

Archives - Le stade Armand-Cesari, à Furiani (Haute-Corse) / © JDP / LUCCHINI
Archives - Le stade Armand-Cesari, à Furiani (Haute-Corse) / © JDP / LUCCHINI

Le CA Bastia, qui vient d'accéder en Ligue 2, jouera bien la saison prochaine au stade Armand Cesari, a confirmé Jean-Jacques Padovani, 1er vice-président de la Communauté d'agglomération de Bastia. La CAB prévoit de signer une convention tripartite avec le SCB, actuel locataire des lieux.

Par Grégoire Bézie

"Hors de question que le CAB ne joue pas à Furiani"

"Le Sporting loue le stade, c'est son siège" a expliqué Jean-Jacques Padovani, premier vice-président de la Communauté d'agglomération de Bastia, propriétaire des lieux. "Mais il est hors de question que le CAB ne joue pas à Furiani" a-t-il ajouté dans une interview mardi 28 mai à France 3 Corse ViaStella.

"La seule structure sur Bastia qui est capable d'accueillir un club de Ligue 2, c'est Furiani" avait d'entrée précisé sur le plateau du Corsica Sera, le président du Cercle Athlétic Bastiais, Antoine Emmanuelli, le 25 mai.

La Communauté d'agglomération de Bastia a annoncé la création d'un cahier des charges et la rédaction d'une convention réunissant la signature des deux clubs.
Ligue 2 - Le CA Bastia jouera bien à Furiani
Antoine Emmanuelli, président du Cercle Athlétic Bastiais, le 25 mai 2013; Jean-Jacques Padovani, vice-président de la Communauté d'Agglomération de Bastia


Depuis des années, le Sporting Club de Bastia est le seule locataire du stade Armand Cesari, qui a fait l'objet en 2012 d'importants travaux, dont sa pelouse, et qui a été repeint aux couleurs du club bastiais.

Le stade ne devrait toutefois pas changer de couleur et les dirigeants du Sporting se sont dit tout-à-fait disposés à partager les infrastructures, dont les vestiaires et l'infirmerie.

Le stade d'Erbajolo où jouait jusqu'à encore vendredi dernier le CA Bastia ne contient que 1500 places et n'est pas aux normes du championnat de Ligue 2.

A lire aussi

Sur le même sujet

Trois hommes renvoyés aux assises pour l’assassinat d’Antoine Sollacaro

Les + Lus