Trois personnes transférées à Paris dans l'enquête sur une tentative d'attentat en Corse

Trois personnes ont été transférées à Paris pour être présentées devant le parquet antiterroriste (Illustration) / © MEHDI FEDOUACH/AFP
Trois personnes ont été transférées à Paris pour être présentées devant le parquet antiterroriste (Illustration) / © MEHDI FEDOUACH/AFP

Trois personnes, interpellées en Haute-Corse et à Marseille dans le cadre de l'enquête sur une tentative d'attentat et attentat commis en 2012 à Corte, ont été transférées mardi 28 mai à Paris pour être présentées devant le juge antiterroriste parisien Gilbert Thiel en charge du dossier.

Par Grégoire Bézie

Six hommes, proches du syndicat étudiant nationaliste Ghjuventù Indipendentista, avaient été placés en garde à vue lundi soir à Bastia et un septième à Marseille dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par le juge antiterroriste parisien.

La tentative d'attentat commis le 1er avril 2012 contre la sous-préfecture de Corte, n'avait pas fait de victime. Une voiture avait été projetée contre le portail de l'édifice administratif au centre de Corte et avait été enflammée. Une charge explosive, qui n'avait pas fonctionné, avait été découverte près de la carcasse du véhicule par les démineurs.

Selon une source proche de l'enquête, il serait également reproché à au moins un des trois hommes transférés, d'être impliqué dans un attentat commis le 07 février 2012 contre les locaux de l'Office de l'environnement, également situé à Corte.  

Quatre personnes étaient toujours entendues mardi soir dans les locaux de la police judiciaire à Bastia.

Divers partis et organisations nationalistes ont appelé à un nouveau rassemblement de protestation mardi soir devant le commissariat de police de Bastia. Lundi, un premier rassemblement avait donné lieu à de très brèves échauffourées. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus