• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La non-violence, nouvelle voie pour le XXIe siècle ?

Conférence sur la non violence au théâtre de Bastia / © CESE/www.eesc.europa.eu
Conférence sur la non violence au théâtre de Bastia / © CESE/www.eesc.europa.eu

La fondation de Corse - Umani s'est associée au Conseil économique et social européen pour promouvoir la non-violence. Les deux organismes ont tenu une table ronde commune sur le sujet, en présence d'invités internationaux, vendredi 14 juin, à Bastia.

Par Grégoire Bézie

Promouvoir la non-violence: l’Association pour une Fondation de Corse poursuit son cycle de conférences, appuyée pour cette rencontre bastiaise par le Conseil économique et social européen.

Toute la journée de vendredi, une quarantaine de personnes a participé à des ateliers sur les problématiques liées à ce thème, plus que jamais d'actualité selon les participants.

"Une société pacifique, on ne peut la créer que si nous surpassons la violence. Et pour cela nous devons penser aux causes de la violence et aux techniques qui permettent de l'éviter" explique Kelsang Gyaltsen, représentant spécial du Dalaï Lama en Europe. 
La non-violence, nouvelle voie pour le XXIe siècle ?
Kelsang Gyaltsen, représentant spécial du Dalaï Lama en Europe; Henri Malosse, président du Conseil Economique et Social Européen; Jean-François Bernardini, président de la Fondation de Corse - Umani


UMANI Fondazione di Corsica

Créée en 2002, l’Association pour une Fondation de Corse (AFC)  est une association populaire, rassemblant des gens de tous âges, de toutes origines et de toutes convictions. En représentant ainsi une société civile multiple et diverse, l’association souhaite s’enrichir de la pluralité des regards pour œuvrer dans l’intérêt général.

Elle souhaite, sur cette base, être un outil au service de la Corse, des enjeux locaux, mais aussi des enjeux transversaux tels que l’éducation, la culture, la santé, l’environnement... Elle compte à ce jour plus de 3200 adhérents ainsi que 50 associations - 25 municipalités et 52 partenaires.

L’AFC a pris le parti de la non-violence et développe un réseau d’artisans de non-violence, forme les citoyens à la culture de non-violence, forme des formateurs, organise des rencontres, conférences, etc.

Sur le même sujet

Rallye Mare è Machja 2018 : Paul-Antoine Santoni en maître

Les + Lus