• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Victoire allemande avec Marcel Kittel à Bastia pour la première étape

Bastia, 17 heures , le 29 juin / © FTViastella FTSports
Bastia, 17 heures , le 29 juin / © FTViastella FTSports

Final compliqué de la première étape à Bastia avec des chutes et un camion bloqué sur la ligne à quelques minutes de l'arrivée des coureurs. L'Allemand Marcel Kittel (Argos) a remporté au sprint la 1re étape du Tour de France

Par Jean Crozier avec AFP et FranceTV Sports

L'Allemand Marcel Kittel (Argos) a remporté au sprint la 1re étape du Tour de France, samedi 29 juin à Bastia, et a endossé le premier maillot jaune de cette 100e édition après un final chaotique.
DMCloud:82701
Le sprint final
Bastia 29 juin 2013

DMCloud:82731
Arrivée chaotique à Bastia
Reportage de Pauline Lavoix et Pauline Guigou

L'Espagnol Alberto Contador a été pris dans une chute dans les derniers kilomètres et a été retardé.

Le double vainqueur du Tour de France (2007 et 2009) a été touché à une épaule, tout comme le Slovaque Peter Sagan.

Le bus de l'équipe Orica est resté longtemps stationné sur le site d'arrivée, jusqu'à l'approche de la course.
En raison de sa hauteur, le véhicule n'avait pu franchir la ligne surmontée du portique et était encore bloqué alors que le peloton se trouvait aux 8 kilomètres.

Sur la route de l'Arinella, en bord de plage, Kittel s'est imposé pour la première fois dans une étape du Tour dans lequel il avait fait ses débuts l'an passé.

Des chutes et une grosse frayeur sur la ligne 

Le bus de l'équipe Orica est resté stationné sur la ligne d'arrivée de la première étape du Tour de France, samedi, à Bastia, avant l'arivée de la course.

En raison de sa hauteur, le véhicule n'a pu franchir la ligne surmontée du portique.

Le bus était encore bloqué sur la ligne alors que le peloton se trouvait à 8 kilomètres de la ligne.


Un bus bloqué sous la ligne d'arrivée quelques instants avant l'arrivée / © FTViastella FTSport
Un bus bloqué sous la ligne d'arrivée quelques instants avant l'arrivée / © FTViastella FTSport

Les organisateurs  ont  du décider a 17 h 06 de juger l'arrivée à 3 kilomètres avant la ligne, bloquée par un autobus. Au final, l'arrivée s'est déroulée normalement avec une première: une victoire allemande.  
Cet incident fait d'autant plus polémique qu'en raison des dégâts occasionnés, les organisateurs ne peuvent pas disposer de la photo finish de cette première étape.

Le  peloton dans le même temps:  les coureurs classés ex-aequo

Les coureurs du peloton du Tour de France ont, du coup, été classés dans le même temps à l'issue de la 1re étape.

Le classement complet n'a pu être établi faute de photo-finish après l'incident survenu par la faute d'un bus d'équipe (Orica).

"Le classement sera fait à partir des images vidéo au passage sur la ligne", a expliqué le directeur de course Jean-François Pescheux.

Au-delà du premier groupe, fort d'une quinzaine de coureurs, les coureurs seront classés ex-aequo, a-t-il ajouté.

"La décision, dans un esprit sportif, a été prise de classer les coureurs dans le même temps", a confirmé le directeur de course à propos des écarts enregistrés suite aux chutes survenues dans le final, notamment à 6 kilomètres de la ligne.

Dans un premier temps, les équipes ont été informées que le site d'arrivée serait déplacé aux 3 kilomètres en raison de la présence du bus bloqué sur la ligne.

Le véhicule a été finalement déplacé et l'arrivée a pu être jugée à l'endroit prévu.

Parmi les coureurs retardés figuraient notamment l'Espagnol Alberto Contador et le Slovaque Peter Sagan.

Le Britannique Mark Cavendish et l'Allemand Andre Greipel n'ont pu disputer le sprint pour la victoire qui est revenue à l'Allemand Marcel Kittel.
DMCloud:82711
Une belle ambiance à la première étape
De Porto Vecchio à Bastia sans comentaires


 

DMCloud:82725
Attente et émotion à Aleria
Reportage de Pascale Paumier et Guillaume Leoneti.


 

DMCloud:82729
Le clip de la journée

 

Premier maillot jaune pour Marcel Kittel

Sur la route de l'Arinella, en bord de plage, Kittel s'est imposé pour la première fois dans une étape du Tour dans lequel il avait fait ses débuts l'an passé.

L'Allemand, qui est âgé de 25 ans, a remonté le Norvégien Alexander Kristoff qui a pris la deuxième place dans un sprint privé de plusieurs spécialistes.

Dans cette étape ensoleillée, une échappée de cinq coureurs, les Français Jérôme Cousin et Cyril Lemoine, le Néerlandais Lars Boom, les Espagnols Juan Jose Lobato et Juan Antonio Flecha, s'est formée dès le deuxième kilomètre. 

Le groupe s'est assuré trois minutes d'avance, le temps de se disputer le premier maillot à pois du meilleur grimpeur qui est revenu à Lobato dans la seule petite côte du parcours.

L'écart a évolué tel un yo-yo au gré de l'humeur du peloton qui a laissé jusqu'à 4 min 15 sec d'avance aux échappés. 

La jonction a été opérée à 36 kilomètres de l'arrivée avant une accélération brutale pour négocier au mieux les pièges du final.

Kittel est le premier routier-sprinteur vainqueur de la première étape du Tour depuis son aîné Rudy Altig en 1966. Par la suite, le prologue a été institué, hormis en 2008 et 2011 quand l'étape inaugurale s'est conclue en montée.

Le coureur allemand, qui participe au Tour pour la deuxième fois de sa carrière, a enlevé sa 12e victoire de la saison.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tourisme : découvrir la Corse grâce au wwoofing 

Les + Lus