• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse: interpellation de l'ex-chef nationaliste Charles Pieri et de son fils

Charles Pieri, et son fils Christophe ont été interpellés mardi 9 juillet par des policiers de la police judiciaire de Bastia et Ajaccio, dans le cadre d'une commission rogatoire diligentée par le juge antiterroriste Gilbert Thiel, concernant deux attentats commis en 2012 à Corte. 

Par Grégoire Bézie

L'ancien dirigeant nationaliste a été interpellé mardi matin dans l'Extrême-Sud à Sotta et son fils Christophe à son domicile de Prunelli-di-Fiomurbu, en Plaine orientale. Au moins trois armes de poing ont été saisies lors des perquisitions.

Les deux hommes ont été placés en garde-à-vue dans les locaux de la police judiciaire à Ajaccio et Bastia. Selon nos informations, les enquêteurs cherchent à localiser Joseph-Marie Verdi, 19 ans, petit-fils de l'ancien leader nationaliste Charles Pieri. 

"Ghjiseppu" Verdi est recherché depuis fin mai, où il avait échappé à un coup de filet mené pour arrêter les auteurs présumés de deux attentats commis en 2012 à Corte
DMCloud:86091
L'ex-chef nationaliste corse Charles Pieri et son fils en garde à vue

Une dizaine de jeunes Corses membres ou proches du syndicat étudiant la Ghjuventù indipendentista ont été entendus en juin dernier dans ce dossier.

Deux d'entre eux, Stéphane Tomasini et Nicolas Battini, ont été mis en examen et écroués pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Ces interpellations avaient donné lieu à de violents échauffourées entre les forces de l'ordre et des sympathisants et militants nationalistes devant le commissariat de Bastia. 

L'Association Sulidarità et le mouvement nationaliste Corsica Libera ont appelé à un rassemblement de soutien devant les commissariats d'Ajaccio et de Bastia mardi soir.

Interpellations de l'ex-chef nationaliste corse Charles Pieri et de son fils

Ancien dirigeant du Front de libération nationale de la Corse (FLNC), Charles Pieri, 63 ans, avait été condamné en 2011 à un an de prison pour s'être soustrait au contrôle judiciaire auquel il était soumis.

Il avait été condamné en 2005 à  dix ans de prison pour extorsion de fonds, abus de biens sociaux et association de malfaiteurs. La peine ayant été ramenée à 8 ans en appel, il était sorti de prison en 2009.

Son fils Christophe, 43 ans, avait été condamné en 2008 à six ans de prison pour extorsion de fonds et avait été acquitté dans un procès pour assassinat.

Il avait été légèrement blessé lors d'une tentative d'assassinat en février dernier près de chez lui,  à Miggliaciaru, en plaine orientale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus