• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les soeurs de Napoléon, jeunesse corse et destin italien, au Musée Marmottan de Paris

Portrait de François Pascal Simon au Musée Fesch. / © Photo Stephan Agostini / AFP
Portrait de François Pascal Simon au Musée Fesch. / © Photo Stephan Agostini / AFP

Elisa, Pauline et Caroline, les trois soeurs Bonaparte devenues princesses et reines en Italie par alliance, sont les "invitées" d'une exposition au musée Marmottan-Monet, à Paris. Leurs riches collections mettent en lumière leur rôle d'ambassadrices du goût français, et de mécènes.

Par Grégoire Bézie

Grâce à des prêts provenant des plus grands musées d'Europe et des collections des descendants de la famille, près de 150 oeuvres (tableaux, sculptures, bijoux et parures de cour, meubles et bibelots) témoignent de l'éclectisme des soeurs Bonaparte.

Mécènes de premier plan, Elisa (1777-1820), grande-duchesse de Toscane, Pauline (1780-1825), épouse du prince romain Camille Borghèse, et Caroline (1782-1839), mariée au général Joachim Murat qui régna sur Naples, partagèrent également le goût du faste et des belles résidences. "Les soeurs Bonaparte qui menaient grand train dans les palais italiens, ont exporté tous les codes et l'étiquette de la cour des Tuileries. Elles ont encouragé les manufactures et artistes italiens, notamment à Naples et Florence", explique Maria Teresa Caracciolo, la commissaire de l'exposition.

"Amies des arts et collectionneuses, Elisa, Pauline et Caroline ont facilité les transferts culturels entre la France et l'Italie. Elles ont joué assurément un rôle d'ambassadrice du goût français, bien loin de la politique et de la guerre", ajoute Mme Caracciolo.

Pauline avait la beauté, Caroline et Elisa le charme et l'intelligence. / © Image eve-adam.over-blog.com
Pauline avait la beauté, Caroline et Elisa le charme et l'intelligence. / © Image eve-adam.over-blog.com

La grande-duchesse de Toscane et la reine de Naples, particulièrement, encouragèrent aussi le théâtre, la musique et les arts de la mode. "Elles ont mené en Italie une conquête pacifique par la culture, contribuant ainsi à créer l'unité entre les provinces de cette Europe française dont rêvait leur frère, l'empereur Napoléon Ier".

Dès la grande rotonde du musée Marmottan, les bustes en marbre de Carrare des soeurs et frères de Napoléon Ier, autour de Laetitia, la mère de l'Empereur, accueillent le visiteur. D'oeuvre en oeuvre, les trois destins hors du commun des soeurs Bonaparte, surnommées les "reines des arts", sont présentés pour la première fois, de leur genèse dans le Paris consulaire à leurs règnes italiens.

Les châteaux de Versailles, Fontainebleau et Malmaison, les musées Fesch d'Ajaccio et Fabre de Montpellier, l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, le Palazzo Pitti de Florence, les musées de Rome, Turin et Naples ont contribué à cette exposition inédite.

"Les soeurs de Napoléon, trois destins italiens", à voir jusqu'au 26 janvier 2014 au Musée Marmottan Monet à Paris. 










Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus