• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le radical Paul Giacobbi contredit François Alfonsi, le vert

ARCHIVES - Le président du Conseil exécutif de Corse, Paul Giacobbi, à l'Assemblée de Corse / © PASCAL POCHARD-CASBIANCA / AFP
ARCHIVES - Le président du Conseil exécutif de Corse, Paul Giacobbi, à l'Assemblée de Corse / © PASCAL POCHARD-CASBIANCA / AFP

Selon Paul Giacobbi qui l'affirme sur son  compte Twitter  ce 11 mars, les crédits européens pour la Corse sont prévus en augmentation et non en diminution, contrairement aux déclarations du député européen François Alfonsi. Un communiqué de la collectivité territoriale de Corse donne les détails.

Par Jean Crozier

La Corse  -avait déclaré le 7 mars dernier-  le député européen François Alfonsi  (LV-ALE)- voit son enveloppe européenne diminuer de 10 % par rapport aux années précédentes.
Tout faux  tweete ce 11 mars le président de l'exécutif de l'assemblée de Corse.

Un communiqué en date du 11 mars de la Collectivité Territoriale de Corse a en effet immédiatement suivi:

« La Collectivité Territoriale de Corse a pris connaissance, avec étonnement, des déclarations reprises dans la Presse, de M. François Alfonsi, député européen, concernant les crédits européens affectés à la Corse.

Les chiffres avancés sont manifestement erronés et tendraient à démontrer que le parlementaire européen méconnait les données financières qui concernent la Corse.

Les informations reçues par la Collectivité Territoriale de Corse, et transmises par les services compétents de la Commission européenne via l’État, démontrent que la Corse connaîtra une augmentation des dotations qui s’élèveront pour la prochaine période à 298,3 M€ contre 292,8 M€ pour l’actuelle programmation, et ce, malgré une diminution du budget européen.

Même si les crédits du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) subiront une diminution particulièrement sensible : passant de 150 à 105 M€, il est à souligner l’augmentation significative du FEADER (agriculture et développement rural) de 93 à 145.3 M€, soit 56.2 %.

Les crédits attendus pour le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) et le FEDER (Italie – France Maritime) pour la Corse devraient, selon les dernières indications, être du même niveau qu’actuellement.

Il convient de rappeler que, lorsqu’en septembre 2013, des informations inquiétantes pour l’avenir des fonds européens destinés à la Corse avaient circulé, Paul Giacobbi, Président du Conseil exécutif de la Corse, avait immédiatement saisi le Premier Ministre pour lui demander de garantir les fonds nécessaires à la Corse.

Enfin, est-il besoin de souligner combien l’actuelle mandature a œuvré pour que les relations avec l’Union européenne permettent à la Corse de tirer le meilleur profit de ces fonds structurels et que soit évité tout risque de dégagement d’office. »

Quatre fonds européens interviennent en Corse

Les principaux fonds de la politique de cohésion sont le Fonds européen de développement régional FEDER, et le Fonds social européen FSE. Ces fonds sont également désignés sous le nom de « fonds structurels », car ils visent à agir en profondeur sur les structures économiques et sociales des régions en Europe, afin de réduire les inégalités de développement sur le territoire européen.

A côté de ces deux fonds structurels, 2 autres fonds œuvrent également en faveur de la politique régionale : le FEADER (Fonds européen pour l'agriculture et le développement rural) et le FEP (Fonds européen pour la pêche).

4 fonds européens interviennent dans le financement de projets de développement en Corse.

Pour en savoir plus sur l'Europe et la Corse, consulter le site officiel dédié à l'Europe s'engage en Corse.

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW - Eugénie Bogdanova, Réceptionniste saisonnière

Les + Lus