Une salle de prière musulmane dégradée près d'Ajaccio

15/01/15 - Une inscription "IAF" (pour "I Arabi Fora", "Les Arabes dehors") a été tracée sur un mur de la salle de prière de Sarrola-Carcopino / © FTVIATSELLA
15/01/15 - Une inscription "IAF" (pour "I Arabi Fora", "Les Arabes dehors") a été tracée sur un mur de la salle de prière de Sarrola-Carcopino / © FTVIATSELLA

Une salle de prière musulmane du village de Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), près d'Ajaccio, a été dégradée dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué la mairie.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Une inscription "IAF" (pour "I Arabi Fora", "Les Arabes dehors") a notamment été tracée à la peinture sur un mur de cette salle de prière.

Reportage de Pierre Simonpoli, Sanaa Hasnaoui, Vanessa Culioli
Une salle de prière musulmane dégradée près d'Ajaccio
Miloud Mesghati, représentant du lieu de culte; Pascal Miniconi, maire d'Afa; David Myard, directeur de cabinet du préfet

Plusieurs lieux de culte musulmans en Corse, où vit une importante communauté d'origine maghrébine, ont été la cible d'actions islamophobes depuis la tuerie perpétrée le 7 janvier au journal Charlie Hebdo.

Une carcasse de sanglier avait été découverte samedi dernier devant une salle de prière du village de Ghisonaccia (Haute-Corse) et une balle de calibre 22 long rifle avait été trouvée devant une boucherie arabe de la même ville de 5.000 habitants.

Une inscription "Arabi fora" et une croix gammée avaient été peintes le même jour sur un mur du Conseil du culte musulman en Corse, qui gère les 18 mosquées et salles de prière de Corse, près d'Ajaccio.

Une tête de sanglier et des viscères avaient été accrochés dans la nuit de jeudi à vendredi derniers à la porte d'une salle de prière de Corse
(Haute-Corse).

Des enquêtes ont été ouvertes par la gendarmerie.

Au lendemain de la tuerie contre la rédaction de Charlie Hebdo, des dizaines de tracts islamophobes avaient été apposés sur les pare-brises de voitures stationnées au centre de Bastia.tia.

Sur le même sujet

Les + Lus