• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les accidents de deux-roues en hausse en Corse

Six motards ont perdu la vie dans des accidents en Corse-du-sud l'année dernière. / © FTViaStella / Jacques Paul-Stefani
Six motards ont perdu la vie dans des accidents en Corse-du-sud l'année dernière. / © FTViaStella / Jacques Paul-Stefani

La Corse est une des régions les plus accidentogènes en France : 269 accidents de la route ont été recensés entre le 1er janvier et le 30 juin. C'est 20 de plus que l'an dernier à la même période. Les conducteurs les plus à risques en cas d'accident restent les motards, plus vulnérables aux chocs. 

Par A.B / FTViaStella

C'est devenu un incontournable pour tous les amateurs de moto. Découvrir la Corse à deux roues, et surtout ses tortueuses routes de montagne. 

« C'est ce que recherchent tous les motards, confirme ce touriste, à peine sortie du bateau qui l'a emmené, et déjà sur sa bécane. Après il faut rester raisonnable, aussi bien sur la vitesse que sur les trajectoires, et normalement, tout se passe bien »

Car l'activité n'est pas sans danger. 10 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en Corse du sud l'année dernière : parmi elles, 6 étaient des motards.

Et la Haute-Corse n'est pas épargnée. Pas plus tard qu'hier, un conducteur d'un scooter est décédé sur la route territoriale 20, au hameau de Funtanone, entre Corte et Bastia.

La faute a un dépassement mal négocié : en essayant de doubler une voiture, le motard est entré en collision avec un autre véhicule sur la chaussée.


Son décès été déclaré seulement quelques minutes après son arrivée au centre hospitalier de Bastia.

L'importance d'un « bon équipement »


Pour Francis Lucchini, concessionnaire moto, disposer d'un bon équipement est nécessaire pour rouler en toute sécurité : 

« Le motard est très exposé en cas de chute, il n'a pas carosserie, juste son casque et ses gants.»


Bon point relevé par le professionnel cependant : les consignes de sécurité seraient de plus en plus prises en compte par les conducteurs de deux-roues :

« Il y a de plus en plus de motards qui sont sensibilisés à ces problèmes là et qui mettent des vestes, des pantalons... Ce n'est pas agréable pour rouler en été, certes, mais c'est le prix à payer pour circuler sereinement.»

Tous véhicules confondus, la Corse reste l'une des régions les plus accidentogènes de France. Depuis 3 ans, près de 100 personnes ont perdu la vie sur ses routes. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : le succès des glaces artisanales et locales

Les + Lus