Anniversaire : Air Corsica fête ses 30 ans

En 1989, la compagnie régionale voyait le jour, timidement. Après trois décennies d'exercice, Air Corsica affiche un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros, 13 appareils, et 700 employés. Retour sur les débuts de l'aventure.
© Air Corsica
En juin 1990, un ATR 72 quitte l'île pour mettre le cap sur Nice.
Un avion aux couleurs, pour la première fois, de la CCM, la Compagnie Corse Méditerranée, qui est née l'année précédente. 

Une petite révolution dans le ciel insulaire.
 
Le 26 juin prochains, les appareils d'Air Corsica décolleront de nouveau pour Orly
Le 26 juin prochains, les appareils d'Air Corsica décolleront de nouveau pour Orly © Arnaud Beinat/MAXPPP

Et la concrétisation, pour Philippe Ceccaldi, d'une décennie de travail, de négociations et de débats, parfois houleux. 

A la fin des années 70, celui qui est alors directeur de l'aéroport d'Ajaccio a dans l'idée de créer une compagnie régionale, pour pallier les carences du bord à bord opéré par Air France et Air Inter

A l'époque, pour les voyageurs, les tarifs et la fréquence des rotations (une par jour) posent problème. 
Pour les compagnies, le problème, ce sont les coûts du bord à bord, qui entraînent un déficit annuel, malgré l'enveloppe territoriale. 

Dix ans pour mener le projet à bien

Durant les années 80, Philippe Ceccaldi va se mobiliser pour une compagnie régionale. 
En se lançant en politique, en 1982, et en étant élu conseiller territorial de la première assemblée de Corse. 
En prenant la tête, en 1984, du tout nouveau office des Transports.
Et en cherchant à comprendre les rouages complexes qui régissent alors le marché aérien insulaire. 
 
Illustration - Un airbus A320 de la compagnie régionale Air Corsica, sur le tarmac de l'aéroport de Bastia-Poretta.
Illustration - Un airbus A320 de la compagnie régionale Air Corsica, sur le tarmac de l'aéroport de Bastia-Poretta. © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA

Très vite, il constate que les structures en place et les appareils utilisés ne conviennent plus. Il faut augmenter les rotations tout en ne perdant plus d'argent. 
Et pour cela, il faut voir plus petit, plus léger. Et moins cher. 
D'où le choix des ATR 72. 

Il faut, ensuite, faire valider le projet par l'assemblée de Corse, très partagée. Le vote le sera également, mais Philippe Ceccaldi emporte finalement le morceau. 
De haute lutte.
La compagnie voit le jour en 1989. 
 
Air Corsica

30 ans après, elle est devenue Air Corsica
Aujourd'hui, elle assure tous les vols entre l'île, Nice et Marseille. 
Et partage avec Air France la desserte parisienne. 

Elle compte 13 avions, et 700 employés
En 30 ans le chiffre d'affaires et passé de 10 à 200 millions d'euros. 
 
Air Corsica


 
Air Corsica, fiche d'identité
LES CHIFFRES :
(source Chambres de Commerce et d'Industrie de la Corse, 1er avril 2018 – 31 mars 2019)
  • 47 % du trafic annuel 
  • 81 % du trafic hivernal
  • 1.962.545 passagers transportés
  • 20.000 vols par an
  • 704 employés
ACTIONNARIAT : 
  1. Collectivité de Corse 67 %
  2. Air France 13 %
  3. Autres 12 %
  4. Organismes financiers 8 %
VILLES DESSERVIES :
  • 7 toute l'année, Paris-Orly, Bruxelles Sud-Charleroi, Porto, Lyon, Toulouse, Nice et Marseille. 
  • 6 En saison estivale : Toulon, Clermont-Ferrand, Londres, Nantes, Dole, Paris-Charles De Gaulle.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assemblée de corse politique transports aériens économie