ACA-Le Havre : la députée de Seine-Maritime exfiltrée d'une tribune du stade François-Coty

Agnès Firmin le Bodo, député de Seine-Maritime, était présente dimanche dans les tribunes du stade François-Coty à Ajaccio. Elle a confié à France Bleu Normandie avoir été exfiltrée avec le président du club havrais après avoir subi « une pression physique ».

© Charly Triballeau/AFP
Ce lundi après-midi, la députée de Seine-Maritime, Agnès Firmin le Bodo, présente dimanche dans une tribune du stade François-Coty, a assuré à France bleu Normandie avoir été exfiltrée.

Selon elle, après avoir entendu des insultes racistes lors de la rencontre comme « ramasseurs de coton » ou « Français de merde », la tension est montée d’un cran lors du penalty de Mateta. Agnès Firmin le Bodo a indiqué : « C’était très tendu et on nous a demandé de quitter la tribune et d’aller à l’intérieur de l’enceinte. Dans ces conditions-là, on obéit. On a eu des projectiles, ils sont tombés juste au-dessus de nous. C’était physique. »

Pression physique


Elle précise que d’autres membres de l’équipe normande ont eux aussi été exfiltrés comme son président Vincent Volpé. Ce dernier, toujours selon les propos de la députée de Seine-Maritime, aurait également subi une pression physique.

Agnès Firmin le Bodo a indiqué avoir préparé une lettre à l’attention de Laura Flessel, ministre des Sports dans laquelle elle relate les conditions dont elle a été témoin.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport ligue 2 ac ajaccio
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter