Air Corsica : des billets d'avion moins chers après le vote de la nouvelle DSP

Un appareil d'Air Corsica sur le tarmac de Poretta
Un appareil d'Air Corsica sur le tarmac de Poretta

La nouvelle DSP de desserte aérienne a été votée à l'unanimité à l'Assemblée de Corse, ce jeudi 26 septembre lors de la séance plénière de rentrée. Attribuée à Air Corsica et Air France, elle annonce des tarifs résidents considérablement bas vers Nice, Marseille et Paris, à partir de mars 2020. 

Par ED

C'est une décision qui devrait alléger le porte-monnaie des Corses qui se rendent souvent sur l'Hexagone. 

La nouvelle DSP (délégation de service public) de desserte aérienne de la Corse a été votée par l'Assemblée de Corse en séance plénière de rentrée, ce jeudi 26 septembre, à l'unanimité.

À partir du 25 mars 2020 et pour 4 ans, la DSP désigne Air Corsica comme le délégataire exclusif sur les vols vers Nice et Marseille (les lignes aériennes "bord à bord"), et le groupement Air Corsica/Air France pour les vols vers Paris Orly. Jusqu'ici, rien de nouveau.

99€ l'aller-retour vers Nice ou Marseille

Mais cette nouvelle DSP garantie surtout une baisse significative des tarifs résidents pendant 4 ans.

Les habitants de la Corse pourront à partir de mars prochain bénéficier de billets d'avion à 99€ pour un aller-retour vers Nice ou Marseille (42€ HT), contre 160€ précédemment, et de billets à 190€ aller-retour vers Paris Orly, contre 260€ précedemment.

"
Aujourd’hui on est à 21 euros HT sur l'aller bord à bord, je crois qu’on ne peut pas faire plus bas, l’Europe nous l‘a bien dit, explique Vanina Borromei, la présidente de l'office des transports de Corse. C’est le plus bas qui puisse être réalisé aujourd’hui."

Elle promet également des "conditions assouplies" pour l'obtention de ce tarif, ainsi que plus de sièges à une plus grande fréquence.
 

"Nous travaillons à un tarif spécial pour les Corses de la diaspora, dans le respect du droit français et européen" précise par ailleurs Gilles Simeoni dans un tweet.
 

Bien sûr, ces tarifs attractifs n'ont pas été obtenus sans concession. La compensation due par les collectivités pour permettre ce tarif passe désormais à 80 millions d'euros par an, soit 10 millions d'euros de plus que pour la précédente DSP.

Une augmentation raisonnable au regard de la baisse du prix du billet. Elle sera compensée par une augmentation de la demande, selon le président d'Air Corsica, Luc Bereni.

"On nous a demandé des efforts, et il nous appartient de les faire, sur le plan de notre organisation, de nos coûts de production. Nous avons dans notre offre, que nous avons retravaillé avec l’office des transports, pris en compte l’élasticité de la demande au prix. Ces tarifs en baisse vont aussi générer de la demande supplémentaire."

La vente et les réservations devraient être ouvertes très rapidement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

François-Frédéric Navarra vainqueur de la 16e édition du rallye du Nebbiu

Les + Lus