Ajaccio : Laurent Marcangeli met en demeure le Syvadec de régler le stockage des déchets à Saint-Antoine

Depuis le début du mois de février, les incidents se multiplient sur site de stockage des déchets de Saint-Antoine à Ajaccio. Mardi 18 février, dans une vidéo publiée sur le site de la communauté d’agglomération du pays ajaccien, son président, Laurent Marcangeli a mis en demeure le Syvadec.

De nombreuses balles de déchets, entreposées sur le site de Saint-Antoine à Ajaccio, ont brûlé dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février.
De nombreuses balles de déchets, entreposées sur le site de Saint-Antoine à Ajaccio, ont brûlé dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février. © Florence Antomarchi / FTVIASTELLA
Le site de stockage des déchets de Saint-Antoine, à Ajaccio, est pris dans la tourmente de la crise des déchets

Tout commence au début du mois de février, lorsqu’une polémique naît autour de la prolifération de mouches dans le quartier. Une invasion qui serait liée à la dégradation de certaines des 8.000 balles entreposées sur le site et à des températures particulièrement élevées pour la saison. 

 

Puis dans la nuit du 15 au 16 février, un incendie criminel détruit plusieurs dizaines de ballots d’ordures. Mardi, le président de la communauté d’agglomération du pays ajaccien (Capa), Laurent Marcangeli, s’est adressé aux citoyens sur le site internet de l’institution qui est propriétaire du quai de Saint-Antoine. 

   

Il met en cause le Syvadec, responsable du traitement des déchets. « Aujourd’hui, vous payez le syndicat Syvadec, pour rien. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé de mettre en demeure, comme les statuts de ce syndicat le permettent », déclare Laurent Marcangeli. Contacté, le syndicat n'a pas souhaité répondre. 
 

« J’espère qu’il ne s’agit pas de manœuvres politiciennes »


Problème, le Syvadec ne peut plus enfouir. Le site de Viggianello est bloqué ou partiellement bloqué depuis trois mois par un collectif de riverains en attente de garanties de la part du syndicat et de la collectivité de Corse (CdC). 

 

Une institution que le président de la Capa vise également dans sa prise de parole. « Un rendez-vous avec le président de l’exécutif était prévu. Il n’est pas encore fixé, j’espère qu’il ne s’agit pas de manœuvres politiciennes », prévient-il. 

 
Ajaccio : Laurent Marcangeli met en demeure le Syvadec de régler le stockage des déchets à Saint-Antoine


Une réunion entre tous les acteurs était prévue, mercredi 19 février, la CdC a annoncé son report sine die, sans explications. À quelques semaines du scrutin, la prise de paroles de Laurent Marcangeli a aussi une visée électorale. Le sujet est au premier rang des préoccupations des communes, des intercommunalités et des habitants électeurs. 

Le quai de Saint-Antoine a rouvert depuis trois mois, après la fermeture du centre d'enfouissement et de stockage des déchets de Vigiannello. En plus des ordures d'Ajaccio et de la Capa, le site accueille les déchets ménagers de trois autres communautés de communes : le spelunca liamone, l'ornano et le celavu prunelli.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déchets ménagers environnement