Ajaccio : rencontre entre le navigateur Armel Le Cléac'h et une quinzaine d'écoliers

Ce mardi 29 juin, une quinzaine d'élèves de l'école Saint-Joseph d'Ajaccio ont rencontré le skipper Armel Le Cléac'h. L'occasion pour les enfants de visiter le Maxi trimaran Banque Populaire XI.
Quinze élèves de CM1 de l'école Saint-Joseph ont rencontré le navigateur Armel Le Cléac'h, ce mardi 29 juin, à Ajaccio.
Quinze élèves de CM1 de l'école Saint-Joseph ont rencontré le navigateur Armel Le Cléac'h, ce mardi 29 juin, à Ajaccio. © A.A. / FTV

Sur le filet tendu entre les coques du Maxi trimaran Banque Populaire XI, le pas des écoliers est un peu hésitant. Ce mardi 29 juin, ils sont 15 élèves de CM1 de l'école Saint-Joseph à rencontrer le skipper Armel Le Cléac'h en escale à Ajaccio dans le cadre de sa tournée en Méditerranée.

C'est sous la grande voile que la discussion commence. "Ce maxi trimaran en carbone pèse 16 tonnes. Il a fallu deux ans pour le construire et il a été mis à l'eau en avril dernier. C'est vraiment un super bateau qui peut atteindre 44 ou 45 nœuds, ça fait environ 80 km/h", explique le navigateur devant un auditoire conquis.

Le Maxi trimaran Banque Populaire XI est en escale à Ajaccio dans le cadre d'une tournée méditerranéenne.
Le Maxi trimaran Banque Populaire XI est en escale à Ajaccio dans le cadre d'une tournée méditerranéenne. © A.A. / FTV

Une fois dans la zone de travail, il est temps pour les enfants de passer aux exercices pratiques. Certains essayent de mouliner pour tendre les voiles, d'autres s'emparent du volant. Puis viennent les questions techniques. "Il faut combien de temps pour virer de bord", demande Lily-Rose. "30 minutes", répond Armel Le Cléac'h. Surprise dans l'assistance.

"À leur âge, je ne connaissais pas les problématiques environnementales"

Depuis quelques jours, pour clore le projet aire marine éducative mené par leur institutrice, Chantal Nativi, le petit groupe s'est mis à la voile. Sur leur optimiste il ne faut que quelques secondes à chacun pour effectuer la manœuvre. "Tout au long de l'année, nous avons multiplié les projets autour de la mer. Nous avons travaillé autour de la biodiversité, du dérèglement climatique", précise l'enseignante.

La rencontre entre les enfants et le navigateur a aussi été l'occasion d'échanger sur les problématiques environnementales.
La rencontre entre les enfants et le navigateur a aussi été l'occasion d'échanger sur les problématiques environnementales. © A.A. / FTV

Des thèmes auxquels Armel Le Cléac'h tient particulièrement. "C'est très important de rencontrer des enfants. C'est la génération de demain et pour certains, on est un exemple. Moi à leur âge, je ne connaissais pas ces problématiques, je pense vraiment que quand les messages de sensibilisation à l'environnement viennent des enfants, ça touche tout le monde", considère-t-il.

Dès mercredi, le Maxi XI terminera sa tournée dans le vieux port de Marseille. Il prendra ensuite la direction de Lorient où Armel Le Cléac'h et son équipe se prépareront pour la Transat Jacques Vabre. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature éducation société