Corse-du-Sud : une semaine après le passage de la tempête Fabien, pour certains habitants la galère continue

Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio / © SDIS2A
Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio / © SDIS2A

Une semaine après la tempête Fabien, certains sinistrés sont toujours les pieds dans l'eau. Si les professionnels ont été très sévèrement touchés par les inondations consécutives aux fortes pluies et aux débordements des cours d'eau, les particuliers ne sont également pas épargnés par les dégâts.

Par C.N / France 3 Corse ViaStella

Route emportée, maisons et commerces inondées, électricité coupée : les inondations ont causé d'importants dégâts en Corse-du-Sud. Une semaine après les fortes pluies, pour certains habitants la galère se poursuit. 

C'est le cas notamment d'une résidente d'un appartement situé sur la route des sanguinaires. Dans son logement, l'eau coulait vendredi 27 décembre, depuis des heures sans s'arrêter. Alors conséquence ou non du passage de la tempête Fabien ? Difficile pour l'heure de savoir. Les expertises des assurances devront le déterminer avant de décider si l'état de catastrophe naturelle pourra être invoqué. 
 

 

Ocana, village durement touché par les pluies 


A Ocana, c'est bien le passage de la tempête qui a fait de nombreux dégâts dans le village. Une usine de fabrication de glaçons située sur la commune a notamment été entièrement ravagée par les eaux.

Toussaint Muselli, dirigeant de l'entreprise, tente d'évaluer les dégâts : "Nous allons avoir quand même au moins un mois et demi pour tout remettre en état. A première vue on en a pour 500 000 ou 600 000 euros".

Outre les importants dégâts à réparer, le dirigeant de l'entreprise devra également accuser une perte importante de son chiffre d'affaires en raison de la fermeture de son entreprise pendant au moins un mois. 

 



Plusieurs jours après le passage de la tempête, les stigmates des intempéries sont toujours visibles dans le village. Lundi dernier, des opérations de nettoyage se poursuivaient pour remettre en état les routes recouvertes de boue. Désormais, le temps est au constat pour les habitants, qui se désolent des dégâts terribles auxquels doit faire face la commune.

 


Mais pour toutes ces personnes sinistrées, la marche à suivre est la même : se signaler rapidement auprès de son assurance et attendre le classement de sa commune en état de catastrophe naturelle. Tous espèrent l'obtenir. Le procédé leur permettra entre autre, d’accélérer les remboursements.

Les maires du département de Corse-du-Sud avaient jusqu'à vendredi 27 décembre 17h pour effectuer les démarches en ligne afin d'obtenir une reconnaissance de leur commune en état de catastrophe naturelle. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus