Le Festival du film italien met l’accent sur la Sardaigne

Le Festival du film italien fait le plein au Palais des Congrès. Cette 19ème édition qui dure jusqu'au week-end prochain, propose 18 longs-métrages dont plusieurs inédits. Elle met l'accent sur une riche production méconnue : le cinéma sarde.

Par France 3 Corse ViaStella

À la fac, elle était membre du jury étudiant du festival. Depuis quatre ans, Maryline enseigne à son tour.

Elle désespère un peu de voir l'italien reculer inexorablement au collège et au lycée, alors elle emmène tous les ans ses élèves au cinéma. « C’est important de voir des films, de s’imprégner de cette culture et de la langue surtout.

Parce que c’est un enjeu linguistique autant que pédagogique, autant que culturel
», note Maryline Mela, professeur d'italien. 

Le Festival du film italien met l’accent sur la Sardaigne
Intervenants : Maryline MELA Professeur d'italien ; Raphaêl Mufraggi, Elève de 1ère ; Agnès Leca, présidente ' Festivale di u Filmu Talianu ". Reportage : ANTOMARCHI Florence ; AGOSTINI Stephane ; CULIOLI Vanessa.


9 000 tickets vendus en 2016


Le « festivale di u filmu talianu » a commencé dimanche matin par l'extrême violence mafieuse qui s'abat sur un gamin de 13 ans, fils de repenti. Une histoire vraie racontée par le cœur et les yeux de sa jeune amoureuse ; beauté des paysages, des émotions, du désir naissant et brutalité absolue du monde. Le fantastique comme seule issue peut être. L'écriture des réalisateurs Grassadonia et Piazza bouleverse. 

Et puis tout de suite après des rires jusqu'à la farce burlesque, des romances, un biopic sur pasolini. L'association a visionné 70 films  et en retenu 18. Une sélection  "faite main"  qui convainc chaque année un peu plus.

En 2016, 9 000 billets ont été vendus. « On essaye d’être assez éclectiques et surtout de mettre l’accent sur le cinéma populaire. Et notamment les comédies qui marchent bien et qui représentent aussi très bien le cinéma italien et la vie actuelle de l’Italie. Ce sont tous des films récents ancrés dans la contemporanéité », précise Agnès Leca, présidente du « Festivale di u Filmu Talianu ». 

Le festival fait une place particulière au cinéma Sarde. Lundi à 18h30 filez donc voir « La stoffa dei i sogni », le réalisateur Gianfranco Cabiddu y sera. Autrement, jusqu'à dimanche prochain les projections s'enchainent de midi à 21 h.


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Fouille à nu

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne